Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haiti/Basket-ball: La sélection haïtienne et ses expatriés ! | CANAL+HAITI
Google

Haiti/Basket-ball: La sélection haïtienne et ses expatriés !

Written on:janvier 18, 2019
Comments
Add One

basketSi l’équipe haïtienne de football se compose essentiellement des joueurs évoluant dans les Ligues étrangères et qui sont pour la plupart, nés dans d’autres pays mais de parents haïtiens, il est presque de même pour la sélection bicolore de basket. Cette dernière qui renaissait de ses cendres l’an passé après 37 ans d’absence sur la scène internationale, présente lui aussi son contingent d’expatriés, professionnels ou universitaires, ils représentent l’avenir du 5 national qui, après avoir été disqualifié injustement par la FIBA America au tournoi de l’Americup, compte rebondir pour les prochaines échéances de la zone dont les jeux panaméricains qui prendront place à partir de juillet.

Mis à part ceux qui évoluent dans des championnats universitaires aux États-Unis et ceux qui ont déjà porté le bleu et le rouge l’année dernière, la prochaine sélection devrait être étoffée des professionnels car partout dans le monde, on compte des haïtiens dans des listes des franchises que ce soit en Amérique ou en Europe.

Skal Labissière et Nerlens Noël en tête de liste

Ils ont raté la caravane en juin 2018 au tournoi de l’Americup pour des raisons diverses, mais les deux stars haïtiennes de la NBA, Skal Labissière et Nerlens Noël représentent plus que des atouts majeurs pour les Grenadiers. Le pivot des Kings de Sacramento est en situation difficile cette saison avec moins de 10 minutes en moyenne par match et sur les 10 dernières sorties de son équipe, l’ancien de Kentucky n’a joué q’un petit match (face à Magic). Nerlens Noël de son côté, qui a été victime d’une commotion cérébrale et indisponible pour une durée indéterminée, serait sans doute le choix numéro 1 de Matthew Brase au poste de 5 dans cette sélection puisque le joueur d’Oklahoma City a le plus beau background.

Les Grenadiers de l’Europe

Sur le continent européen, les basketteurs haïtiens font la une également avec pas moins de 7 qui sont éparpillés dans des Ligues. Marc Eddy Norelia, ce valeureux joueur de 2m 01 (25 ans), évoluant en France à Caen Basket Calvados dans la LNB Pro B, est un ailier fort. Arrivé en 2017 à l’hexagone après 4 ans passés dans le championnat universitaire des États-Unis (NCAA) à Florida Gulf Coast University, est à sa deuxième saison sur le sol de Tony Parker et pour cet exercice il tourne à 7.3 points, 4.1 rebonds à 18 minutes de moyenne par match sur 14 journées déjà disputées.

Kenny Chery (1m 80, 26 ans), est un autre joueur qui prête ses services dans le championnat français, ce meneur, né à Montreal (Canada), a rejoint le Boulazac Basket Dordogne en juillet 2018 et ce, après avoir lancé sa carrière pro en Hongrie en 2015 avec Alba Fehervar avant de rejoindre la Liga Endesa (Espagne) en signant à Betis Séville (2016-17) et Gipuzkoa BC San Sébastien. Ce dernier est la pièce maîtresse de la formation BBD avec 16 titularisations en 16 journées et tourne à 16.3 points, 3.5 rebonds, 4.3 assists par match sur 29.3 minutes de moyenne.

Jeff Adrien (32 ans), est un ailier. Connu comme pigeon voyageur, il est maintenant en Israël au club de Bnei Herzliya après des passages dans la NBA notamment chez les Bucks de Milwaukee et des Bobcats de Charlotte pour ne citer que celles-là.

Cady Lalanne, l’Haïtien de la Ligue espagnole

Drafté en 2015 par San Antonio Spurs, Cady Lalanne n’a pas réussi le grand saut, le pivot de 26 ans, renvoyé en G-League quelque temps après, a été sélectionné pour l’All Star Game de cette ligue mineure en 2016 avant d’aller monnayer son talent dans la Ligue portoricaine, chinoise, italienne et turc où il a déposé ses valises à Besiktas en février 2018, mais en août de cette même annee, il a rejoint l’Espagne en signant pour un an avec Baxi Manresa.

David Loubeau, Zack Auguste pour compléter la liste !

Les Ailiers forts qui peuvent jouer également en 5, David Loubeau (29 ans) évoluant à Sigma Barcellona en Italie, et Zachary Auguste à Galatasaray en Turquie sont d’autres pistes. Si le premier est un parfait inconnu, le second, né d’un père haïtien, ancien footballeur, Jean Bazile Auguste et d’une mère greco-americaingreco-americaine, a plutôt passé par les Lakers où il a disputé la Summer League de 2016 avant de s’éloigner en Turquie.

En outre, la sélection haïtienne qui a disputé la phase qualificative de l’Américup à Suriname l’an dernier était montée avec des expatriés. Des joueurs piochés au sein des universités aux États-Unis, des championnats européens et centraméricains étaient retenus citons: Jeffrey Réginald Coby qui est devenu joueur de la filiale de New York Knicks en G-League cette saison, Antoine Joseph qui se trouvait au Salvador à 11 Lobos , Jean Frantz Massenat qui évolue en Allemagne à Ewe Baskets Oldenburg et Kervin Bristol qui montre ses talents dans la BBL à London Lions en Grande Bretagne.

Crédit: Gary Eliézer

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey