Google

Haïti/Conjoncture: Haïti est condamnée à végéter dans une instabilité politique interminable, si…

Written on:février 17, 2018
Comments
Add One
Emmanuel Louis-Charles

Emmanuel Louis-Charles

Dans un pays où l’Etat représente de loin le plus important employeur, il est facile de comprendre l’intérêt excessif que portent la majorité des citoyens pour la politique. Et quand on sait que l’offre d’emplois est très limitée par rapport à la demande, une situation de jungle se crée automatiquement , l’instinct de survie y oblige.

Aussi n’est-il point surprenant qu’après quelques mois d’installation d’un président, on s’acharne à réclamer son départ, car ventre affamé n’a point d’oreilles. Ce pays est donc condamné à végéter dans une instabilité politique interminable si des conditions idéales ne sont pas mises en place par les responsables en vue d’attirer les investissements privés à travers tout le pays.

Le gâteau à partager aujourd’hui est réellement insignifiant pour permettre à tout un chacun d’en avoir sa part. Il en résulte de sérieuses frustrations avec comme corollaires: des manifestations à répétition, des braquages au grand jour, la prolifération de petits marchés improvisés, la prostitution à grande échelle, et j’en passe…

Face à cette complexe équation si difficile à résoudre, le mieux serait d’abord de créer des pôles de développement en dehors de cette capitale politique qu’il faudrait aussi penser à déplacer à l’avenir.

Que personne ne s’y trompe pas, le problème haïtien est fondamentalement économique. Quand tous les acteurs de la vie politique auront pris conscience du problème et travaillé à la création massive d’emplois dans le secteur privé, la ruée vers le Chili ne sera qu’un mauvais souvenir dans notre histoire de peuple jalonnée de tant d’épopées.

Crédit: Emmanuel Louis-Charles

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*