Google

Haiti/Conspiration Politique: Philippe R. Armand prend la défense de Pierre-Edouard Kanzki !

Written on:avril 17, 2012
Comments
Add One

DÉCLARATION

NE VOUS LAISSEZ PAS MESINFORMER

Trop d’amis sincères, inquiétés par les accusations de complot portées contre mon gendre Pierre-Edouard Kanzki, m’appellent sans cesse au téléphone pour comprendre ce qui se passe. Je crois donc de mon devoir de m’exprimer publiquement une fois pour toute, en vue de dissiper les rumeurs injustes portées contre lui.

C’est une histoire ridicule qui prit naissance en République Dominicaine lorsque les services secrets dominicains espionnant à des fins ELECTORALISTES l’ex-colonel Pedro Goico (no 2 de Hipolito Mejia dans le PRD) tombèrent sur un appel téléphonique vers Haïti, suite à l’article de Nuria Piera sur la corruption. L’enregistrement fut envoyé au Gouvernement Haïtien en accusant l’interlocuteur, mon gendre Pierre-Edouard Kanzki (ami de motocyclette de Pedro Goico et de toute sa famille depuis plus de 10 ans) de « Complot contre la sureté de l’Etat Haïtien ».

Quelle machination du parti au Pouvoir de Leonel Fernandez (PLD) qui, cherchant désespérément à tout faire pour discréditer le PRD qui d’après les sondages semble en passe de les battre aux élections le mois prochain, choisissent de s’attaquer à un allié du PRD en Haïti plutot que de mener le combat sur leur propre terrain avec des hommes de taille comme Mr. Pepe Goico et M. Hipolito Mejia.

Je m’étonne que le Gouvernement Martelly, « ma famille politique et je ne m’en cache pas », ne comprenne pas cela et ne nous protège pas, nous ses vrais alliés politiques.

C’est donc ainsi qu’à la faveur du Gouvernement Dominicain, un mandat d’amener « pour association de malfaiteurs » fut servi à l’endroit de mon gendre Pierre-Edouard qui était absent à ce moment là. Devant la gravité de la situation, nous avons du faire demander au Parquet de Port-au-Prince, un report à huitaine pour préparer sa défense.

L’incident malheureux sur table d’écoute dominicaine, vient compliquer les choses tandis que des fauteurs de troubles ont malheureusement convaincu le Président Martelly de la malice de mon gendre « qu’il connait très bien pourtant », et de la nécessité de le punir pour cause de la Raison d’Etat. Dommage qu’on en soit rendu là et que d’ennuis qui ne font que nous freiner dans notre travail alors que nous devrions nous concentrer sur le gouvernail de nos entreprises dans un contexte économique aussi difficile.

J’ose souhaiter qu’avec toutes les évidences apportées, le Président Martelly, convaincu de la banalité de cette conversation « regrettable » entre Pidou et Pepe, fera lever la mise en accusation de mon gendre et le laissera vaquer à ses occupations professionnelles et familiales dans le plein respect de ses droits de citoyen.

Philippe R. ARMAND

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*