Google

Haïti/Culture : La Fête des morts et des « Gedes » !

Written on:novembre 2, 2012
Comments
Add One
 Marie Nicole Lefèvre Marcelin

Marie Nicole Lefèvre Marcelin

Le  « Gede » ! (prononcer Guédé), une tranche de notre culture nationale, qu’une bonne partie de la population haïtienne pratique. Il est célébré à l’ occasion de la fête des morts, le 2 novembre. Il est dit que le « Gede »  ou « Baron Samedi , ou Baron Samdi, Bawon Samedi, Bawon Sanmdi » est le gardien du cimetière, il est un maitre, l’un des grands esprits dans le vaudou Haïtien. Il représente les deux la Vie et la Mort. Ses couleurs sont le blanc, noir et le mauve.

Aux États Unis le Gede est aussi célèbre mais sur le nom d’ Halloween. Les gens participent à cette fête en portant des costumes rappelant la mort. Ils font peur aussi. Mais il y a de grandes différences.

 

Les "Gedes"

Des vaudouisants en "Gedes"

Chez nous, en Haïti,  c’est une manifestation de notre culture, il y a des crises de possession. Si j’ai bien compris, je dirai que le Gede est une tranche du vaudou, ainsi que le Rara. Tant de ressources qui se gaspillent. On pourrait moderniser notre Gede, et présenter de grands spectacles tant qu’en Haïti et qu’a l’extérieur pour faire rentrer de l’argent dans la caisse publique. (Voir la video « Loray Misik Gede »)

Baron Samedi

Une représentation de Baron Samedi

On pourrait même utiliser le Gede pour faire passer des messages à la population. Message pour la Reconstruction Nationale, Paix, d’Amour, de Planning familial, et de développement.

L’Ispan pourrait s’occuper aussi de notre culture nationale, étant donne qu’il fait un bon travail en protégeant, et en décelant notre patrimoine national. On pourrait créer une école nationale de danse et de théâtre.

Nous avons des ressources pour les administrer. Je crois que dans le passe il y en avait une.
Que l’on veuille ou non le GEDE, le RARA ou encore le vaudou ce sont des ressources à exploiter qui pourraient nous aider dans notre quête d’assurer le bien être de la collectivité nationale.

Crédit : Marie Nicole Lefèvre Marcelin/ CANAL+HAITI

3 Comments add one

  1. Abel Clervil says:

    Voilà une personnalité qui Comprend la profondeur de ce qu’a révélé François Mitterand:<>; Plus, un Docteur en histoire a déclar♪0:<>. Qui dit mieux?
    Mais, on ne le dira jamais assex: Quel espoir pour Hayti?, quand on constate le silence qui s’est fait sur l’amendement de la Constitution du 29 mars 1987! Parce que le peu de gens conscients de la nec♪0ssité d’une autre Hayti ne prennent pas la peine de lire la Constitution et de percer sa portée historique. Conséquence: tout ce que vous revendiquez iu chercher à inventer est bel et bien inscrit dasn la Constitution….

  2. abrahampilate2004@hotmail.fr.fr says:

    Bien Marie ,ce que vous dites,mais,il y a tellement d,hypocrisie;les dirigeants de ce pays ne regardent pas la réalité en face.Aujour,hui, ils font en sorte qu,ils, n,ont rien compris.Que leDieu du ciel puisse ouvrir leurs yeux afin voient.

  3. Merci Albert pour votre commentaire. Un jour ils le comprendront. Si on veut arriver a toucher toute la population, on doit y aller ou encore y descendre pour les rencontrer, Si l’on veut arriver a un developpement durable.

Répondre à Abel Clervil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*