Google

Haïti/Diasporama/Opinions: Lettre ouverte à Jovenel Moïse, Président de la République d’Haïti

Written on:septembre 25, 2017
Comments
Add One

Cher Président Moïse,

 

jomo2Je suis l’un des haïtiens qui veut s’en orgueillir de votre ascendance triumphale à la Majistrature Suprême de l’Haïti du 21ème siècle. Je vous ai suivi de très près, dès les premiers jours de votre campagne. Et, vous le savez tout aussi bien que moi car je l’ai été sans doute, pour avoir été le premier à vous communiquer ce message:”C’est Dieu qui nomme un Chef d’État”. Vous aviez adhére, tout en étant confidant dans vos messages que:”Tout pouvoir vient de Dieu”. Votre force était là! De grâce, ne vous en écartez pas!

A un internaute qui m’avait confronté sur mes convictions, je lui avais répondu:
“Cet homme institutionnel demeure un symbole. C’est pour le seul haïtien, que je prévois, un Prix Nobel. Il représente une forme de constance, de fidélité politique, C’est une figure de l’authencité perçu, comme le seul candidat politique qui ne ment pas, qui ne trahit pas, qui a un projet exceptionnel, si naturellement porté au sublime. vous savez ce dont je trouve ridicule, lui avais-je dit, jusqu’à présent, je n’ai pas pu détecter une faute commise par Jovenel Moïse, tout au long de ses prises de positions, ou à dénigrer ses cocurrents, ni à m’en douter une minute, de son projet de société exceptionnel, que j’avais comparé, dans le passé, à une jeune fille de 16 ans. A entendre, Jovenel Moise, on ne se lassait pas. Sa connaisance du pays est sans égale. Comme un éminent professeur, il a le verbe facile, convainquant et d’une simplicité remarquable.”

 Son Excellence Jovenel Moïse,

 aujourd’hui, je prends la liberté de vous adresser en vous demandant de publier dans le Journal Moniteur le budget 2017-2018. Et surtout d’obtenirc, la démission du DG de la Police qui n’est autre qu’une “plume de Mahodème”, vestige d’un Président provisoire dont Jocelerme Privert, élu au second degré et qui n’ avait que pour sole mission d’organiser les élections de 2015-2016. Devenu par la suite de facto, Jocelerme Privert vous a laissé un terrain copieusement miné et piégé…

 ( Gadé ak DG pa wou, pa gadé ak DG pa moun…) li té konen trè bien sa traditionalis recalcitran, perdan parèyè’ li yo vlé. C’est la raison pourquoi, lui et ses acolytes méritent d’être surveillés de très près.

 “Réflexions Politiques Haïtiennes” détient le document historique, le fer de lance qui retrace depuis le 25 Juillet 2016, le scénario prémédité de l’enlèvement du citoyen, Guy Philippe. Le texte en question, publié sur Face Book: GUY PHILIPPE UN CLASSIQUE DU 21ème SIÈCLE HAÏTIEN. Quand Jean Monard Métellus, l’instigateur à la solde du Président de facto, Jocerleme Privert, avait contacté, lui-même, le Chef de la Police, Michael-Ange Gédéon et le Ministre de la justice Camille Edouard Jr. le conzé des temps modernes qui lui ont donné leur aval et “qu’ils allèrent agir”, selon Jean Monard Métélus, opérant son premier test pour préparer le public en l’occurrence de ce saisi de corps.”Guy Philippe, le 5 Janvier 2017 .

 “GuyPhillipe ap vin sou do pié Presiden Privè kan mem”… Cela explique les émissions périodiques mettant en exergue le Robin des Bois, notre héros national…

Le sort de Guy Phillipe a été prononcé au cours de l’émission de Métellus à Radio Caraïbes ; Me Reynold Georges, dès lors s’en prenait à Jean Monard Métellus. Ce 26 juillet, 2016, j’étais sidéré, Je ne pouvais pas comprendre comment un chef de Police et un Ministre de justice puissent donner des informations sensibles au commentateur social, si l’instigateur n’était pas, l’un des leurs. En toute évidence, le Ministre de la Justice, Camille Edouard Jr. et le Chef de Police, Michael Gédéon se sont révélés qu’ils sont à peu de frais; au dire que ces consultations supposeraient être une affaire d’État au (sommet de la Justice)…non pour la consomation locale de certains media propagandistes à l’instar d’une réformation de parfum à bon marché exposé sur les tréteaux des petits marchands aux Croix- Bossales.

 Cher Président Moïse, vous avez été élu pour conduire cette Nation vers des lendemains meilleurs. Ne l’oubliez jamais. Ceux qui s’acharnent contre vous sont dans la détresse. Ils essaient leur dernier coup de poker pour détourner la Caravane du changement de sa destination et de vous faire lâcher la proie pour l’ombre. “Le chien aboie, la caravane passe”. Et, la caravane, même, les dépasse. Mes nombreux textes au préalable dénotent leur état d’esprit. “Le génie n’a qu’un siècle…Je ne me faisais pas d’illusion, sans blagues! Ils avancent de la foutaise, aberration, arrogance, ignorance et jalousie. A entendre les imprécations des traditionalistes, des Jean Charles Moïse, des Jean Monard Metellus, des Don Kato, des Evallière Beauplan, des Nènel Cassy, des Jean Danton Léger, des Ricard Pierre, des Schiller Louidor et tout le cortège des comédiens dans le circle à l’Arcahaie, le 19 Août 2017 dernier, on est en droit à croire que c’est la fin du spectacle, comme il conviendrait à dire: “Solèy baré la line”.

 Mr. Le Président Jovenel Moïse, la nuit sera longue, en attendant la conférence des Etats Sectoriels. La tempête qui se déchaîne contre vous dans ne s’apaisera et ne deviendra Tropicale que lorsque l’Electricité 24/24 attérira à travers toute l’étendue du territoire de la République, pas avant. Un peu de patience, vous connaissez aussi bien que moi les Haïtiens (Thomas) mes frères. Patience! Patience! De la prière! Ils n’ont jamais vu cela , ni aucun miracle de ce genre n’a eu lieu auparavant . Patience, ce n’est que le prix à payer, rien d’autre. La Caravane ne doit pas s’arrêter en chemin. Rien ne doit être pris à la légère.

Président Jovenel, le Dieu qui avait pavé le chemin de la victoire y pourvoira aussi pour vos multiples besoins.

 Vous avez été élu pour cinq (5) ans. Vous devez agir, même au péril de votre vie, oui! C’est là aussi les risques du métier. Demandez le à Thomas Sankara. Renforcez votre protection car les fossoyeurs qui ont assasiné l’Empereur Dessalines sont encore là. Ceux qui ont tiré sur Cora Geffrard sont encore là. Ceux qui ont fait sauter le Palais National avec le Président Cincinatus Leconte et ses soldats sont encore là.

 Président Jovenel Moïse, je n’insisterai pas outre mesure.

 Vous avez entre vos mains le destin du peuple haïtien, prenez bien soin de la Caravane et conduisez nous sur la route qui mène vers le soleil, la Nation vous sera reconnaissante.

Que Dieu protège le Gouvernement Moïse-Lafontant,

 

Que Dieu protège vos familles et toute la Nation.

Patriotiquement,
Fritz Edouard Joseph(Jef)

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117