Google

Haïti/Education/Réflexions: Maux amers et Mots divers – 18… Patrimoine !

Written on:mars 12, 2016
Comments
Add One
Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul)

Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul)

Dans une édition assez récente, le quotidien Le Nouvelliste a publié à la une, une photographie du Camp Gérard en son état actuel: quelques pans de mur vermoulus agressés par une végétation sauvage. Rien qui puisse retenir l’attention ou fixer les regards sur ce lieu hautement historique.

                Camp Gérard où le Général Nicolas Geffrard a convaincu les officiers mulâtres de reconnaître l’autorité du Général noir Jean-Jacques Dessalines; celui-là même qui avait conduit à la victoire les troupes de Toussaint Louverture contre celles du mulâtre André Rigaud lors de la guerre des couteaux dans le Sud.  Dès lors, Dessalines pouvait compter sur de nombreux militaires aguerris pour organiser la “guerilla” avant la lettre qui allait nous mener à l’Indépendance.

                Combien de citoyens haïtiens savent que nous avons une histoire unique au monde et le patrimoine historique sans doute le plus riche de la Caraïbe? Plus de 135 forts, des vestiges d’habitations de colons, des cases à esclaves et les étonnants témoins  de la gloire du roi Henri: les palais de l’Artibonite, la chapelle de Milot, les ruines de Sans Souci et la fameuse Citadelle que des admirateurs ont classée Huitième Merveille du Monde. Sans compter les sites des grands faits historiques comme l’ Arcahaie, La Crête-à-Pierrot ou le Bois Caïman….

                Nos ancêtres ont apporté la Liberté au Monde et les haïtiens vivent comme des esclaves dans l’ignorance et la misère. Les Pères Fondateurs de la Patrie nous ont légué un héritage matériel et spirituel enviable, véritable mine d’or inexploitée sur laquelle nous mourons dans la pauvreté la plus abjecte.

                Les vieilles pierres de nos ruines historiques sont comme des accusations; elles devraient nous interpeller et nous rappeler que nous sommes un peuple de combat comme l’a écrit le poète national Jean F. Brierre :

Notre passé retentit de fracas

Et notre nom évoque les combats

Notre île en fleurs est à jamais hantée

Du glorieux cliquetis des épées

Et les échos qui montent en cadence

Ont quelques d’étranges violences

                Haïti, relève-toi! Montre les  chaines qui ont emprisonné tes poignets et ton cou; elles racontent tes tourments; Rajeunis tes vieilles pierres; elles racontent tes luttes et ta bravoure; Parle de tes lieux historiques; ils disent ton intelligence et ta capacité de résistance. Présente à tes fils les témoins de ton triomphe, elles symbolysent ton bref moment de gloire et d’euphorie.  Dis-leur comment la division a détruit les belles promesses de nos débuts. Dis-le leur afin quils apprennent à mener un nouveau combat contre tous les vieux démons qui nous ont jusqu’ici volé notre liberté

Crédit: Marie-Marthe Balin Paul/CANAL+HAITI

N.D.L.R.- La chronique hebdomadaire socioéducative, « Maux amers et Mots divers » présentée, par Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul), éducatrice de carrière, en partenariat avec CANAL+HAITI, est sponsorisée par :

Collège Canapé-Vert
Editions Canapé-Vert
Ecole Normale Pour La Vie
Radio CANAL+HAITI
Hommage a la Femme Haïtienne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*