Google

Haïti/Education/Réflexions: Maux amers et Mots divers – 20… Inadéquation !

Written on:avril 13, 2016
Comments
Add One

           

Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul)

Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul)

Un jeune homme très intelligent, gêné dans son travail scolaire par sa fatuité, renvoyé d’une école confessionnelle réputée, a été accueilli par une grande école laïque.  C’était l’époque où l’on proclamait les résultats du BAC en citant publiquement le nom de chaque candidat suivi de son numéro d’ordre et de ses notes. Les responsables d’établissements scolaires, convoqués à cet effet, consignaient les points, chacun pour ses propres finissants, puis les comptabilisaient pour “découvrir” ses résultats. Pratique étrange! Les directeurs épiaient sur le visage de leurs voisins, le sourire du triomphe ou la moue de la déception.
            Quand l’ordre alphabétique libéra le nom du jeune homme cité plus haut,”ses” directeurs, l’ancien et le nouveau, notèrent avec fébrilité…Il lui a manqué un seul petit point pour obtenir la moyenne requise… Et les responsables intéressés, de vilipender  en choeur la fanfaronnade néfaste de leur candidat.

            Les parents du garçon, déçus et inquiets, décidèrent  de quitter, avec toute leur famille, cette société indigente qui, à leur avis, gaspillait l’intelligence des jeunes. Cette mesure peut paraître excessive, mais l’avenir leur a donné raison. Après une ou deux années en Afrique  et en Europe, ils se sont établis aux  Etats-Unis où, sans effort particulier, tous leurs  adolescents, médiocres en Haïti, sont devenus de brillants universitaires  dans des domaines les plus divers. A leur retour au pays, leurs apports respectifs à l’intelligentsia haïtienne ont été remarquables

            Bien sûr, tous les parents haïtiens dont les enfants sont scolarisés n’ont pas toujours les moyens, la volonté et/ou la possibilité d’assurer leur formation de manière aussi drastique; mais on doit reconnaître que dans notre système éducatif, la minorité d’enfants non exclus de l’école confronte un véritable problème: ils doivent presque tous entrer dans le moule de l’écoute passive,  de la rigueur et de la coercition. Certaines formes d’intelligence supportent très mal ce régime et plus nombreuses qu’on ne le pense.

            Cet exemple qu’on pourrait multiplier à volonté, illustre, à côté de la lutte à mener contre l’analphabétisme,  la nécessité d’introduire dans nos salles de classe des méthodes participatives qui favorisent chez les élèves l’habitude de l’observation, suscitent leur réflexion, leur donnent le goût de la recherche et encouragent la créativité. La mémoire viendrait naturellement au secours de la compréhension et de l’information .

            Haïti,  il te faut au plus vite entreprendre ce nouveau combat, pour créer dans ta société un autre profil de citoyen et de citoyenne: des individus  libérés, sûrs d’eux-mêmes et de leurs potentialités, des frères unis dans leur diversité, prêts à participer à ton développement et à l’émancipation de tous tes nationaux. Tu as mené des batailles beaucoup plus difficiles. Tu dois absolument relever ce grand défi. Il y va de ta survie.

Crédit: Marie-Marthe Balin Paul/CANAL+HAITI

N.D.L.R.- La chronique hebdomadaire socioéducative, « Maux amers et Mots divers » présentée, par Marie-Marthe Balin Paul (Madame Franck Paul), éducatrice de carrière, en partenariat avec CANAL+HAITI, est sponsorisée par :

Collège Canapé-Vert
Editions Canapé-Vert
Ecole Normale Pour La Vie
Radio CANAL+HAITI
Hommage a la Femme Haïtienne

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*