Google

Haïti/Football : Lettre de démission du sélectionneur national, le français, Patrice Neveu.

Written on:décembre 30, 2016
Comments
Add One
Patrice Neveu, Photo: Courtoisie Le Nouvelliste

Patrice Neveu, Photo: Courtoisie Le Nouvelliste

« …je ne suis plus payé depuis plusieurs mois. J’ai attendu aussi longtemps que mes moyens le permettaient, mais malheureusement malgré mes demandes, la situation n’a pas été régularisée et je n’ai reçu aucune proposition ni garantie de règlement futur… ».

Ces quelques lignes extraites de la lettre ouverte de démission de l’entraineur des « Grenadiers-Senior », résument et expliquent clairement les tenants et aboutissant d’une telle décision capitale à la veille d’importants matches officiels de l’équipe nationale de football.

Ainsi donc, le français Patrice Neveu, sélectionneur de la « Sélection » nationale senior de football a remis sa démission aux dirigeants  de la Fédération Haïtienne de Football (FHF).

Voici, in extenso, la teneur de cette fameuse missive du désormais ex-entraineur de la « Sélection ».

 « Chers amis, Peuple Haïtien,

 Au terme d’une longue réflexion et après 1 an de travail n’ayant plus les moyens sportifs et économiques, je ne peux plus assumer sereinement et efficacement ma mission de Sélectionneur National.

 Regret car Haïti est une Nation courageuse et d’avenir, un peuple chaleureux, accueillant, que j’apprécie de par sa culture et sa passion pour le football.

 Regret car en Haïti, le potentiel footballistique est là, mais il faut prendre le temps pour le faire éclore. Deux belles générations moins de 17 ans et moins de 20 ans arrivent, patience et les meilleurs feront les beaux jours de la Nation.

 J’ai également partagé avec le peuple des grands moments de joie et d’émotions.

 J’ai été nommé sélectionneur national des Grenadiers en décembre 2015.

 Dès ma prise de fonction j’ai dû préparer et jouer un match capital contre Trinité Tobago, avec mon collectif de joueurs présents et mon staff nous nous sommes qualifiés pour la Copa America Centenario.

 Parallèlement notre sélection était toujours en course pour une qualification en vue du mondial en Russie, malgré un nombre de points inexistants (Zéro) à mon arrivée. Les Grenadiers ont terminé 3ème de la poule avec 4 points devant la Jamaïque, derrière le Costa Rica et le Panama.

 Le football de haut niveau nécessite un minimum de moyens pour rassembler et préparer les matchs.

 Pour prétendre réussir contre les grands, il est nécessaire que le sélectionneur ait à sa disposition les meilleurs éléments, ainsi que tous les moyens économiques, organisationnels et matériels nécessaires.

 Malgré les nombreuses difficultés auxquelles nous avons dû faire face et sur lesquelles je ne me suis jamais exprimé afin de protéger les entités, ne pas inquiéter le peuple et ne pas briser le moral de mes joueurs, mon équipe est allée chercher à St Kitts une précieuse victoire qui donne encore la possibilité de se qualifier pour la Gold Cup.

 Du fond du cœur je souhaite qu’Haïti gagne cette qualification.

 Pour ma part, je ne suis plus payé depuis plusieurs mois. J’ai attendu aussi longtemps que mes moyens le permettaient, mais malheureusement malgré mes demandes, la situation n’a pas été régularisée et je n’ai reçu aucune proposition ni garantie de règlement futur.

 En ma qualité d’entraineur professionnel, je suis donc désormais contraint de faire l’amer constat que je n’ai plus les moyens d’assumer ma mission et que je ne suis en aucun cas responsable de cette rupture de contrat.

 Je laisse donc à regret une Sélection Haïtienne, votre Sélection, à la 73ème au classement FIFA ,5ème de la CONCAF, et vous souhaite à tous bonne chance pour les rencontres à venir.

 J’ai enfin une pensée particulière pour Mr Yves-Jean Bart que je remercie pour son investissement de tous les instants auprès de la sélection A et de toutes les équipes de jeunes masculines et féminines.

NEVEU Patrice.

 

====================================================================

Patrice Neveu, Biographie

 

Patrice Neveu, né le 29 mars 1954 au Pré-Saint-Évroult (Eure-et-Loir), est un footballeur, milieu de terrain, aujourd’hui reconverti en entraîneur.

 Joueur (1971-1989)

Né dans le centre de la France à Pré-Saint-Évroult, il signe au CS Bonneval sa première licence en minimes. Avant sa carrière d’entraîneur et de sélectionneur national, Patrice Neveu a commencé sa carrière de joueur à l’OC Châteaudun, club de D3 dans les années 1970, entraîné par l’ex international franco-polonais Édouard Stako. Il effectue ses débuts en équipe première contre Vannes à l’âge de 18 ans. Après son service militaire, il est mis à l’essai à l’AS Angoulême, sur recommandation d’un ami, Henri Skiba, où il est retenu. En 1975-1976, entraîné par Skiba, il évolue en D2 à l’AS Angoulême. Par la suite, il joue dans d’autres équipes de D3, le FC Chartres et l’ES La Rochelle. Joueur de caractère et de devoir, il portera souvent le brassard de capitaine.

 Entraîneur/sélectionneur, Débuts en France (1989-1998)

En 1989 il met fin à sa carrière de joueur. Anticipant la suite de sa carrière, il passe ses diplômes d’entraîneur à Vichy sous la tutelle de Gaby Robert, puis à Clairefontaine avec Gérard Houllier, le DTN de l’époque. Dans la foulée, il est recruté par Fontenay-le-Comte pour être l’homme de la situation lors de la fusion des deux clubs de la ville, le SAF et l’Étoile (laïque et patronage). Il prend ce club de 500 licenciés en DH et le hisse en CFA. En 1998, il répond à l’appel de son ex-président des années 1975, le Dr Diacono, qu’il a côtoyé lorsqu’il était joueur à l’AS Angoulême, et conduit l’équipe 20 ans après en 1/4 de finale de la Coupe de France.

 Départ pour l’Afrique (1998-2002)

Globe-trotter dans l’âme, homme de défis, après cette reconnaissance en Coupe de France, il emprunte le même chemin que son ami Philippe Troussier, et remplace Badou Zaki à l’AS Salé au Maroc. Dans la continuité, il s’engage à Médenine en 1999 (Tunisie) où il succède à l’ex joueur marseillais Robert Buigues. En une année, il fait accéder Médenine à la D1. Nommé DTN du Niger, il quitte ses fonctions quelque temps plus tard en raison du manque de moyens mis à sa disposition.

La Chine (2002-2004)

Il s’engage en 2002 avec le club de Dalian Shide, avant de partir à Zhuhai, le club filial de Dalian. Après avoir travaillé à la création d’un centre de formation, il est nommé six mois plus tard Manager de Dalian Shide. Lors de la deuxième saison, il part en tant qu’entraîneur à Zhuhai, qu’il fait accéder à la D1 chinoise.

Retour en Afrique (depuis 2004)

De 2004 à 2007, il est sélectionneur national de l’équipe de Guinée, pays qu’il qualifie à la CAN 2006 en Égypte. Lors de ce tournoi, la Guinée pratique un jeu chatoyant, avec les Pascal Feindouno, Fodé Mansaré, Kaba Diawara ou Ismaël Bangoura1. Invaincue au 1er tour, vainqueur de l’Afrique du Sud, de la Zambie et de la Tunisie, championne en titre, la Guinée s’incline en quarts de finale contre le Sénégal1. En outre, il mène le Syli de Guinée de la 92e à la 22e place au classement mondial de la FIFA.

Après un passage en Égypte, à l’Ismaily SC, suivi d’une brève expérience au MA Tétouan (D1 marocaine), où il est interdit d’exercer sa profession2, il est nommé sélectionneur de la RD Congo, championne d’Afrique et mondialiste en 1974.

En août 2010, il rejoint le club égyptien de Smouha Sporting Club, promu en D1. Il quitte ses fonctions en décembre de la même année. N’ayant pu effectuer le recrutement de début de saison, il stabilise malgré tout l’équipe. Mais après un désaccord avec le comité il quitte le club à l’amiable. Après la démission de Moussa Saïb du club de la JSK (D1 algérienne), Patrice Neveu est approché par le club, mais c’est une autre direction qu’il s’apprête à suivre.

Mauritanie  : la reconnaissance, qualification historique (2012-2014)

Nommé à la tête de l’équipe de Mauritanie en janvier 2012, Neveu veut remettre de l’ordre et réorganiser le football du pays, ce qui lui vaut dès son arrivée des critiques.

Néanmoins, il est rapidement reconnu pour son travail. Quand l’ancien sélectionneur de la Guinée et du Congo prend en charge la sélection mauritanienne, il doit remettre sur pied une équipe tombée au 206e rang mondial et qui a été suspendue de toute compétition continentale. Il doit recenser les joueurs évoluant en Afrique, en Europe, mais aussi au niveau local. Son objectif est de construire avant tout une équipe nationale locale compétitive. Lors des éliminatoires du CHAN 2014, la Mauritanie élimine d’abord le Liberia. Premier exploit devant les yeux du chef de l’État, le général Mohamed Ould Abdel Aziz. Pour aller en Afrique du Sud, la Mauritanie doit ensuite se débarrasser du Sénégal. À Dakar, les Mauritaniens s’inclinent 1-0.

Au retour, c’est l’exploit : victoire 2 à 0 qui donne à la Mauritanie une première qualification historique dans un tournoi continental. Neveu aura ses mots: « Quand je suis arrivé, j’avais 90 % du monde sportif contre moi. J’étais un étranger et cela dérangeait ceux qui étaient en place et le fait de changer les mentalités était vu d’un mauvais œil par les entraîneurs locaux. J’ai amené de la rigueur, de la discipline, mais aussi du respect, du plaisir et, surtout, il a fallu faire cohabiter le football et la religion, très fortement marquée dans ce pays musulman. Aujourd’hui, sur le marché de Nouakchott des mamies m’embrassent sur la tête. Je suis aussi reconnu que le chef de l’État qui a fait beaucoup pour le football. Une statue ? Je ne pense pas que je serai statufié, mais, ici, ils se souviendront de moi. Tout a été très dur pour en arriver là. Mais ce succès m’a reboosté. C’est l’expérience la plus difficile que j’ai eue à mener. Psychologiquement surtout ».

Après la qualification pour le CHAN 2014 en Afrique du Sud, il rebâtit intégralement l’équipe nationale A, composée de joueurs professionnels basés en Europe. En 30 mois de fonction, il fait gagner la Mauritanie de 73 places au classement FIFA (de la 206e à la 133e place), soit la 7e progression des 54 pays affiliés à la Confédération africaine de football3. Il est limogé début août 2014, après une élimination aux mains de l’Ouganda, au 3e tour des éliminatoires de la CAN 2015.

 Haïti (2015-2016)

Le 22 décembre 2015, il est nommé sélectionneur d’Haïti. Pour son premier test avec Les Grenadiers il obtient une qualification historique à la Copa América Centenario, en battant Trinité-et-Tobago en match de barrage 1-0. Il devient par la même occasion le premier entraîneur français à qualifier une équipe nationale à la Copa America.

Son expérience lors des qualifications de la Coupe du monde 2018 est moins heureuse puisque Haïti ne peut franchir le 4e tour préliminaire après sa défaite contre le Costa Rica, le 2 septembre 2016, au Stade Sylvio-Cator (0-1).

Le 27 décembre 2016, presque un an jour pour jour après sa nomination à la tête des Grenadiers, Neveu jette l’éponge en raison de conditions de travail déplorables dont de nombreux salaires impayés.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*