Google

Haiti/Genre & Politique: Encourager la réappropriation de la place Catherine Flon

Written on:mai 22, 2017
Comments
Add One
La Ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF), Mme. Eunide Innocent. Credit-Photo: CANAL+HAITI

La Ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF), Mme. Eunide Innocent. Crédit-Photo: CANAL+HAÏTI

Le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF) a tenu, à l’occasion de l’anniversaire du drapeau, une activité en vue de la réappropriation de la place Catherine Flon, au Champ-de-Mars, en face du Ciné Triomphe.

Parallèlement à la célébration de la création du drapeau bleu et rouge sur le territoire haïtien le 18 mai, le MCFDF a proposé une activité pour mettre en valeur nos héroïnes et aïeules, ces femmes qui ont marqué l’histoire d’Haïti ; et en faire des modèles pour nos jeunes filles d’aujourd’hui.

 Une fanfare et quelques distingués invités, suivis d’un groupe de lycéennes, ont défilé dans les rues pour se rendre sur la place Catherine Flon où étaient exposés des panoramas biographiques des femmes qui ont marqué la vie politique du pays, comme: Cécile Fatiman, l’une des principales figures au Congrès du Bois-Caïman ; Toya, une esclave et compagne d’armes de Dessalines qui n’était nullement émoussée par les pires conditions d’un travail servile et humiliant ; Claire-Heureuse, esclave, négresse libre, agent de santé, humaniste qui par de circonstances extraordinaires a appris à lire tôt, dans l’esclavage.

L’hymne national a été interprété par l’artiste Barbara Guillaume et l’hymne à la jeunesse par des élèves du Lycée Marie-Jeanne et du Lycée des jeunes filles. Ils ont été suivis de la lecture d’un texte sur Catherine Flon avant que le directeur général de l’Ispan, M. Patrick Durandis, ait tenu une courte historicité sur « cette figure emblématique, Catherine Flon, qui ne doit pas sombrer dans l’oubli », a-t-il souligné.Catherine-Flon-2

 La ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, Mme Eunide Innocent, dans son discours de circonstance, a rappelé que « le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes a marqué, dans les années antérieures, sa reconnaissance envers Catherine Flon, l’une des figures féminines de notre histoire qui avait posé un geste qui valait beaucoup, celui d’avoir cousu notre drapeau, emblème de notre liberté. »

Aussi a-t-elle souligné que : « L’histoire d’Haïti entachée de préjugés sexistes n’a pas pris le soin de reporter les exploits des femmes encore moins de retracer les moindres gestes ». Elle a par la suite martelé pour l’histoire que « le nom de place Catherine Flon a été une inspiration des organisations féministes haïtiennes qui ont développé la bonne habitude de manifester leurs mécontentements à une certaine époque en ce lieu spécifique réclamant de leur part une place à une de nos héroïnes. »

 « Fanm yo se atizan batay endepandans la », s’est-elle exclamée.

Madame Innocent a profité pour saluer son homologue, la ministre des Haïtiens vivants à l’étranger, Mme Stéphanie Auguste, avant de promettre une démarche en vue du réaménagement de la place Catherine Flon.

 Des jeunes gens portant le bleu et rouge du bicolore haïtien pour symboliser des héros et des héroïnes qui ont façonné l’histoire d’Haïti ont siégé sur la place au cours de la cérémonie. Refkad, une association pour la cause des femmes, était la seule présente à l’événement avec une visibilité par des écrits sur t-shirts « Refkad, Angaje l, Dwa fanm ak tifi dwa moun ».

Si « La nation est le seul bien de ceux qui n’en ont pas », quelques murmures de la foule, se plaignant d’un Champ-de-Mars où les statues des héros sont dans un milieu insalubre, ont gagné l’assistance qui voulait dénoncer une activité de mascarade politique. D’après quelques remarques entendues, « ce n’est pas assez pour vulgariser les droits de la femme haïtienne ; l’activité a tout d’une manoeuvre pour empocher l’argent du peuple».

 

Crédit: Eunice Eliazar

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117