Google

Haïti/Guadeloupe/Diasporama : Maryl’N une fan du Compas Direct.

Written on:juillet 19, 2015
Comments
Add One

mar11L’île Quisqueya ou Bohio au 27 750 km carré Appelé HAITI  situé dans le bassin caribéen  d’où sont originaires les instigateurs du Compas Direct : Feu   JEAN-BAPTISTE Nemours  et  SICOT Wébert  n’imaginaient nullement que leurs inventions allaient faire autant d’adeptes au-delà des frontières. Maryl’N  très  jeune à l’époque dans sa commune  à Sainte-Rose se rappelle encore une foule en liesse lors  du passage sur podium des groupes mythiques comme D P Express avec la voix de Ti Manno ; parti trop tôt comme beaucoup le disent,  chanteur engagé qui entonnait le morceau musical  DAVID qui faisait pleurer des fans ; des familles complètes se déplaçaient pour écouter et voir chanter le fils digne d’Haïti ; d’autres groupes ont marqué le passé de Maryl’N, Shoogar Combo avec sa chanson fétiche  « Lèlène Chérie »   qu’elle fredonne encore plus de 30 ans après, une chanson qu’elle imagine  avoir été composée pour elle spécialement.

Son beau-frère  était un grand mélomane car « Radio Antilles » était réputée pour avoir une émission axée sur la musique haïtienne.

Peterson HERCULE Correspondant Permanent CANAL+HAITI: France, Antilles Françaises, Guyane Francaise Journaliste Reporter d’Images – JRI Guadeloupe, Juillet 2015 presscaraibes@gmail.com canalplushaiti@yahoo.fr

Peterson HERCULE
Correspondant Permanent de CANAL+HAITI: France, Antilles Françaises, Guyane Francaise
Journaliste Reporter d’Images – JRI
Guadeloupe, Juillet 2015
presscaraibes@gmail.com canalplushaiti@yahoo.fr

Plus récemment pendant les vacances d’été de 2006 et 2013 en Guadeloupe, elle  eut  l’occasion de danser  sur les plus beaux tubes de Frères Dejean ; CARIMI  eut son moment d’apothéose  aussi, Tabou Combo  idem a eu plusieurs distinctions. L’artiste se considère comme une très grande Amoureuse de la musique haïtienne. Ces admirations pour les artistes de la nouvelle génération : comme Ralph Condé qui se passe de présentation, Emeline Michèle qui a eu un début similaire avec elle et Misty Jean, la vedette au passé glorieux : Miss West Indies à Saint-Martin en 2001, Miss Francophonie en Haïti 2002… « Le HIM (L’Industrie Musicale Haïtienne)  a un très grand avenir » dit-elle, mais refuse de citer d’autres  noms  pour ne pas faire  des envieux » … (Rire)…

A Paris, en contact  avec un producteur Haïtien  pour la réalisation d’un album, à défaut de temps le projet  tarde ; en revanche des pourparlers  avec un groupe pour la préparation d’un feeturing et bien d’autres projets  ayant rapport avec les artistes Haïtiens. Il est dit que la musique  n’a pas de race ni de frontière.

Maryl’N prépare son maxi single qui devrait être dans les bacs sou peu et son album va suivre. A tous les fans et amis de l’artiste, vous serez bercer à nouveau  par la douce et mélodieuse voix.

Crédit: Peterson HERCULE/CANAL+HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*