Google

Haïti/Minustah/Viol: Les 4 ex-Casques bleus incarcérés en Uruguay.

Written on:septembre 26, 2012
Comments
Add One
Soldats uruguayens de la Minustah (Archives)

Soldats uruguayens de la Minustah (Archives)

Quatre militaires uruguayens accusés de viol par un jeune haïtien lorsqu’ils étaient Casques bleus en Haïti ont été placés en détention, lundi 24 septembre 2012, sous l’accusation de « violence privée », ce qui implique qu’ils vont être jugés, a indiqué un porte-parole de la justice.

 Les quatre militaires, âgés de 22, 24, 26 et 28 ans, seront jugés pour avoir fait usage de « violence ou de menaces pour contraindre un tiers à faire, tolérer ou laisser faire quelque chose », un délit passible de trois mois à trois ans de prison en Uruguay.

 Un scandale avait éclaté après la diffusion sur internet d’images filmées avec un téléphone portable montrant en juillet 2011 des soldats de la mission de l’ONU pour la stabilisation d’Haïti (Minustah) – dont l’un était nu – en train de violer ce jeune Haïtien de 18 ans dans la petite ville côtière de Port-Salut (Département du Sud)

Johnny Jean et son avocat Me Gervais Charles (Archives HPN)

Johnny Jean et son avocat Me Gervais Charles (Courtoisie-Archives HPN)

La victime présumée, Johnny Jean, avait été interrogé en mai à Montevideo dans le cadre de l’enquête civile ouverte en septembre 2011 sur demande du ministère de la Défense.

 L’accusation de délit sexuel avait été écartée par le parquet uruguayen, qui avait toutefois requis le renvoi de quatre des cinq accusés devant la justice pour violence privée.

 Lundi, le juge en charge du dossier a confirmé ne pas disposer d’assez d’éléments pour confirmer les accusations de viol mais il a aussi écarté l’argument de la défense qui évoquait une plaisanterie.

 Déployée depuis juin 2004 et commandée par le Brésil, la Minustah compte 18 pays contributeurs en effectifs, en majorité des pays latino-américains. La Minustah est forte de 7000 militaires et de 2000 policiers environ.

 

 

Crédits : AFP/HPN/CANAL+HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*