Google

Haïti/ONU/Opinions: A propos de la 72ème assemblée générale ONU

Written on:septembre 25, 2017
Comments
Add One

Par Fritz E. Joseph(Jef)
Brooklyn N.Y. 22 Septembre 2017

jomo1Félicitations, bravo! Bravisimo à notre Cher Président, Jovenel Moïse pour avoir haussé le drapeau haïtien à la cime des honneurs devant l’ONU, durant la 72ème Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale, le 21 Septembre 2017. Les Haïtiens conséquents, émus jusqu’aux larmes se sentent fiers, dans ce 21ème Siècle où le discours du siècle a été prononcé, sous l’égide d’un leadership nouveau.

Le Président Jovenel Moïse, ce fils de l’arrière–pays, comme nous l’avons toujours prévu, étonnait le Monde entier, de par son fairplay, son leadership en matière de démocratie et de vision, prônant toujours : ”La stabilité politique est le premier des biens publics”; et promet de reconduire son pays jadis vilipendé, sur la voie du progrès et du bien-être social à travers la Caravane du Changement, selon sa promesse de campagne. Excellence, vous avez fait honneur à tous les haïtiens.

Haïti est membre fondateur de l’OEA, il y va de bon ton, quand le Président Jovenel Moïse souhaite que « l’Organisation maintienne le cap sur les engagements et initiatives susceptibles d’améliorer les conditions de vie de tous les habitants de la planète et de faire face aux menaces globales, de prévenir et de régler les conflits. »

Il s’est prononcé sur la prolifération des armes nucléaires, sur le conflit au Moyen-Orient, sur la crise Syrienne, sur le conflit Israélo-palestinien. Il n’avait pas cédé aux pressions du Sénateur Maco Rubio voulant influencer le vote de sanction contre le Vénézuela. “Le Président Jovenel Moïse souhaite les vœux à une sortie honorable à la crise actuelle au bénéfice du peuple frère de la République Bolivarienne du Vénézuela.” De là, le Président Nicolas Maduro avait félicité Haïti pour sa prise de position, dans les premiers jours de son administration.

Avec assurance et détermination, Le Président Moïse s’exprimait avec autorité faisant part de sa décision pour la remobilisation des Forces Armées en vue de regagner la souveraineté de son pays, perdue après plus de 30 ans.

Son esprit de corps et de solidarité avec les pays de la Caraïbe : Antigua, Barbuda, la Dominique, une partie des Etats-Unis du Texas et de la Floride, après le cyclone Irma, ne peuvent que provoquer l’admiration. Ces pays victimes, dont la République d’Haïti ne disposent pas de ressources supplémentaires pour répondre de façon adéquate, aux conséquences dramatiques du changement climatique.

“Je lance un appel pour une augmentation de la couverture d’assurance contre les ouragans et autres catastrophes naturelles.
Les petits pays de la Caraïbe qui sont caractérisés par une espace économique sérieusement limités, nécessitent un régime d’assurance qui est proportionnel à la menace.”
Haïti se propose de présider la Conférence Régionale en Janvier 2018 autour du changement climatique et exhorte les pays membres de l’accompagner dans ses démarches.

Jovenel Moïse est le premier Président haïtien à pouvoir adresser, au nom d’un nouveau leadership et par dessus tout, avec autorité, sans détours, des reproches violents dans un plaidoyer réquisitorial, demandant aux membres des Nations Unies et au Secrétaire Général Antonio Gutierrez d’appliquer la loi contre les actes odieux d’exploitations sexuelles des soldats Onusiens (MINUSTHA) sur la jeunesse haïtienne et l’introduction de l’épidémie du choléra qui a provoqué des dizaines de milliers de morts et d’orphelins dans le pays.

Le Président haïtien a réitéré, sans passer par quatre chemins, dans un appel urgent, devant l’Assemblée Extraordinaire, en particulier au Secrétaire Général Gutierrez de faire honorer, pressé, pressé l’enveloppe des 40.5 millions dans la lutte pour éradiquer l’élimination du choléra et de faire avancer le processus d’indemnisation de dédommagement des sommes allouées aux familles touchées par ce fléau…

Fritz Joseph

Fritz Joseph

S’agissant de son propre pays, le Président Moïse n’avait rien épargné, ni dénié à la face du monde qu’il n’existait plus de punaises et de cafards en Haïti… La corruption avait eu à passer un mauvais quart d’heure, et il promet de mener une lutte sans merci contre ” la corruption qui dit ‘il, est un crime contre le développement. La surfacturation dans les contrats publics, l’utilisation abusive des biens de l’Etat, les chèques d’employés fictifs facilités par des corrupteurs et des corrompus qui, par leur forfait abject, subtilisent le fruit de l’éducation aux enfants du peuple Haïtien. La corruption sous les formes, gangrène et atrophie l’économie, elle fragilise profondément la fondation politique et elle a déstabilisé le tissue social du pays. Les milliards de dollars dépensés en Haïti au cours des dernières décennies aboutissent, parfois, à certains contrats qui déstabilisent l’économie nationale, et ce , au détriment du peuple. Il est donc temps que l’aide publique et nos ressources internes servent l’intérêt de la nation entière. La corruption prive le Gouvernement de ressources suffisantes pour fournir les services de base à la population. La corruption, si elle n’est pas enrayé, continuera à alimenter l’instabilité politique et social en Haïti. Elle prive la grande majorité des Haïtiens. D’une distribution adéquate d’énergie électrique, d’une éducation de qualité à tous ses fils et ses filles de l’eau potable et d’opportunités économiques et sociales.”

Je prends plaisir à reproduire cet aspect concernant la corruption le point fort qui concerne la société haïtienne dans sa traversée transcendantale, au cours de son histoire. Le Président Jovenel Moïse l’a très bien comprise, la condition sine qua non pour l’implémentation et survivance de l’État de droit.

Nous présentons encore nos félicitations au Président Jovenel Moïse pour son nouveau leadership et sa vision pour le 21ème Siècle.

Que Dieu protège le Gouvernement Moïse-Lafontant

Patriotiquement

Fritz E. Joseph(Jef)
RÉFLEXIONS POLITIQUES HAÏTIENNES

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117