Google

Haïti/Politique: En Haïti, la grogne populaire contre le gouvernement ne faiblit pas.

Written on:septembre 22, 2012
Comments
Add One

Plusieurs manifestations se sont tenues ces dernières heures dans les principales villes de province. Des mouvements d’opposition qui accusent le président de la République, Michel Martelly et son équipe, de ne rien faire pour aider la population.

 Plusieurs milliers de personnes ont gagné les rues ce vendredi 21 septembre 2012 au Cap-Haïtien pour exprimer leur colère contre le gouvernement. La nuit précédente, la deuxième ville d’Haïti avait été le théâtre d’incidents violents ; l’accès aux quartiers populaires avaient été rendus impossibles par des barricades et plusieurs personnes ont été blessées par balle.

 La population du Cap manifeste contre la cherté de la vie et considère que le président Michel Martelly ne remplit pas les promesses faites lors de sa campagne électorale. Un mécontentement qui s’est exprimé au cours des derniers jours dans plusieurs villes de province, notamment à Jacmel et aux Cayes. La situation à Port-au-Prince reste pour l’heure calme mais les habitants de la capitale partage les mêmes inquiétudes face à l’inflation des prix des denrées de premières nécessité comme le riz et l’huile.

A deux semaines de la rentrée scolaire, les familles peinent à trouver l’argent nécessaire pour acheter livres et uniformes. Aussi à chaque sortie publique, le président fait-il face à davantage de plaintes et d’insultes que d’applaudissements. Survivant grâce à de petites activités informelles, la majorité des Haïtiens ne veut plus de discours mais des réelles opportunités d’emplois.

 

 

Crédits texte : Amélie Baron/RFI

Crédits photos: Gérard Maxineau

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*