Google

Haïti/Politique: « Il ne s’agit plus de faire la charité à Haïti »,dixit, Michel J. Martelly, Interview…

Written on:décembre 17, 2012
Comments
Add One

Michel J. Martelly, ancien chanteur devenu chef d'État. (Crédit photo: Corentin Fohlen)

NDLR.- Comme toujours, dans le cadre de notre philosophie d’impartialité et d’objectivité dans l’information, également dans notre souci d’un partenariat de qualité entre médias de qualité, nous soumettons  votre appréciation, in-extenso, un très bon entretien de notre confrère français « Ouest France »  avec le président Michel J. Martelly, sur l’état de la Nation haïtienne. Bonne lecture…

Dans quel état jugez-vous votre pays, trois ans après le tremblement de terre ?

Les conditions sont difficiles. Pendant les dernières décennies, ce pays a souffert de la négligence et d’un désengagement de l’État. Aujourd’hui, l’eau potable reste un problème, les institutions sont faibles, les normes pour la construction ne sont pas respectées. Cependant, il y a aujourd’hui un pouvoir qui est décidé à aller dans l’autre direction. Là, c’est un grand changement. Dans un pays où le désordre était devenu institutionnalisé, où le banditisme régnait en maître, où la corruption faisait son chemin librement, avoir un pouvoir qui soit décidé à enrayer tout cela, je crois que c’est un grand pas en avant.

Quel bilan après un an et demi au pouvoir ?

Nous avons envoyé gratuitement à l’école 1,2 million d’enfants qui n’y allaient pas. L’État va aussi octroyer une bourse aux 22 000 étudiants de l’université publique. On travaille à la formation des maîtres. C’est par là que la reconstruction d’Haïti doit commencer. Pour moi, il ne s’agit pas d’avoir des immeubles flambant neufs, et personne à mettre à l’intérieur. Il faut reconstruire l’homme haïtien, l’âme haïtienne.

Que répondez-vous aux gens qui disent que les résultats de votre politique ne sont pas visibles ?

C’est normal ! Prenez l’école gratuite : que pouvez-vous voir ? Mais l’année passée, il y avait des tentes partout sur les places publiques. Aujourd’hui, elles ne sont plus là. Notre Cour de cassation est au complet pour la première fois depuis sept ans. J’ai mis en place un Conseil supérieur qui confère à l’ordre judiciaire son indépendance. Nous sommes en train de renforcer les institutions qui sont faibles et nous mettons en place celles qui n’ont pas existé. C’est cela bâtir un pays, bâtir un État.

Renforcer l’État suppose des moyens. Comment faire pour que l’aide internationale aille au budget de votre pays et non à des ONG ?

La communauté internationale a beaucoup aidé Haïti. Malheureusement, les aides sont passées par les ONG et l’État n’a pas eu de contrôle sur cet argent. Au contraire, il s’est affaibli car elles ont recruté nos meilleurs cadres. Aujourd’hui, on est en train de revoir tout cela. Pendant mes multiples voyages, quand je rencontre les bailleurs de fonds des pays amis, j’insiste sur le fait qu’il faut absolument donner à l’État les moyens de sa politique.

Le message est-il entendu ?

Certainement ! Je l’ai dit au Parlement européen l’autre jour : il ne s’agit plus de nous faire la charité. Cela ne permet pas de sortir de la pauvreté. Un pays à reconstruire offre beaucoup d’opportunités en termes d’investissements et nous devons en faire la promotion. Haïti est « open for business ». Bien plus que d’aide, nous avons besoin de partenariats basés sur la solidarité, la compréhension.

Vous avez été chanteur, vous voici chef d’État. La transition a été difficile ?

Pas du tout ! Dans mon métier, j’ai appris à me battre pour rester au top pendant 24 ans. C’est cela que je mets au service de mon pays.

 

Propos recueillis par Marc MAHUZIER.
Crédit: OuestFrance

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117