Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haiti/Politique: Laurent Savador Lamothe 17e Premier-Ministre ! | CANAL+HAITI
Google

Haiti/Politique: Laurent Savador Lamothe 17e Premier-Ministre !

Written on:mai 4, 2012
Comments
Add One

Laurent Salvador Lamothe, né le 14 aout 1972 à Port-au-Prince, est devenu depuis ce jeudi 3 mai 2012 à 23 heures 55 (heure d’Haïti), le 17e Premier-Ministre de la république d’Haïti. Il a été ratifié par la Chambre Basse (député) avec 62 pour, 3 Contre, 2 abstentions. Rappelons que le Sénat avait fait le même geste, le 10 avril dernier.

 Lamothe est le co-fondateur et ancien PDG de la compagnie Global Voice Group. Il est nommé PM le 11 avril 2012, par le président Michel Martelly.

Fils de Louis G. Lamothe, docteur en littérature espagnole et fondateur de l’Institut Lope de Vega, et de Ghislaine Fortuney, artiste-peintre, Laurent Lamothe grandit dans un milieu académique et artistique, mais également sportif. En effet, son frère aîné, Ruben, sera pendant un temps capitaine de l’équipe haïtienne de la Coupe Davis de tennis, un sport que le jeune Laurent a également pratiqué. Dès l’âge de 12 ans, il représente Haïti dans les diverses compétitions juniors de la Caraïbe, de l’Amérique Centrale et aux États-Unis. En 1986, âgé seulement de 15 ans, il remporte la Coupe des nations du JITIC à San Salvador, El Salvador; le seul trophée par l’équipe d’Haïti en tennis, aux côtés de son ami et partenaire Patrice Baker.

Il a fait partie de plusieurs équipes haïtiennes de Coupe Davis, dont celle de 1995 qui a failli battre le Canada et le Paraguay au Cercle Bellevue. Laurent joue dans quelques tournois professionnels et participe aux activités de la Fédération haïtienne de tennis (FHT) (au sein de la Central American & Caribbean Tennis Confederation  (en)) en tant qu’entraineur de jeunes espoirs, tels que Joël Allen et Neyssa Étienne, sur les circuits de plusieurs pays d’Europe, en République dominicaine, à Cuba, à Puerto Rico, au Mexique et en Floride.

Poursuivant ses études supérieures Université en Floride, il intègre l’équipe de tennis du collège, devient rapidement le joueur numéro 1 et conduit son équipe au plus haut niveau des tournois de la NCAA. Ses performances seront reconnues par Barry d’abord, puis par ses pairs en devenant membre de l’équipe d’étoiles de sa division. Laurent Lamothe a toujours continué à supporter le tennis haïtien en patronnant plusieurs activités de la FHT.

Après avoir décroché sa licence en sciences politiques de l’Université Barry de Miami, Laurent Lamothe se réoriente vers la gestion des affaires et obtient une maîtrise avec mention honorable dans cette discipline à l’Université Saint Thomas. On dit de lui qu’il était un étudiant fin, analytique et articulé.

Deux ans après l’obtention de sa maîtrise en gestion des affaires, il fonde, en collaboration avec son partenaire Patrice Baker, la société de télécommunications Global Voice Group. Petite entreprise de télécommunication modeste au départ, Global Voice Group est maintenant un fournisseur mondial de solutions technologiques dans les marchés émergents et les pays en voie de développement. Cela vaut à Laurent Lamothe d’être nommé « Entrepreneur de l’année » par la firme Ernst & Young en mai 2008. Avec sa société, Global Voice Group, il introduit notamment, en Afrique, des technologies de gouvernance des télécoms qui permettent aux organismes de réglementation d’exercer une régulation du secteur en termes de contrôle, d’équité tarifaire et de transparence.

Il s’engage dans la vie politique et sociale du pays et accepte le poste de conseiller spécial du président haïtien Michel Martelly. Pour éviter des conflits d’intérêts, Laurent Lamothe démissionne de ses entreprises et se considère comme un ancien homme d’affaires.Il devient également membre de la Commission intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH).

En septembre 2011, Laurent Lamothe et l’ancien président des États-Unis Bill Clinton co-président le Conseil consultatif présidentiel sur le Développement économique et l’Investissement en Haïti, lancé par le président Martelly le 8 septembre 2011 afin d’aider au redéveloppement d’Haïti en rendant le pays plus favorable aux affaires pour les compagnies étrangères et les investisseurs.

Laurent Lamothe est ensuite nommé ministre des Affaires étrangères et des Cultes. Le 26 octobre 2011, il fait son premier discours officiel en tant que nouveau ministre des Affaires étrangères au cours de sa cérémonie d’installation à Bois-Verna, Haïti. Il est considéré comme un « ministre compétent et dynamique » ayant la « vision nécessaire pour faire progresser Haïti ».

Après la démission de Garry Conille, Laurent Lamothe est désigné le 1er mars 2012 au poste de Premier-Ministre  par le président Martelly. Ce choix est approuvé le 10 avril 2012 au Sénat par 19 voix sur 29 (3 contre, 7 abstentions).

Suite à une controverse concernant la nationalité de certains sénateurs et ministres d’Haïti, le rapport préliminaire de la Commission sénatoriale sur la nationalité publié le 8 mars 2012 à Port-au-Prince est clair : les dossiers sur la nationalité de Laurent Lamothe au service concerné de l’État sont tous complets. La commission sénatoriale chargée de vérifier la conformité des pièces de Laurent Lamothe est composée des sénateurs Francky Exius, William Jeanty, Jean-Baptiste Bien-Aimé, Kély C. Bastien, Mélius Hyppolite, Jean Rodolphe Joazile et Lucas Saint-Vil. La commission a été formée à l’issue d’un huis clos sollicité par le sénateur François Anick Joseph.

 

 

 

Credit:Wiki/CANAL+HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey