Google

Haiti/Politique: Le PM Haïtien Laurent Lamothe donne sa démission au Président Michel Martelly.

Written on:décembre 14, 2014
Comments
Add One

lamoLe PM Haïtien Laurent Lamothe donne sa démission au Président Michel Martelly.

Fini les spéculations. C’est officiel ! Le Premier-Ministre  Laurent Lamothe a donné sa démission (démission du gouvernement au grand complet!). Il remercie, Michel Martelly, le Parlement, le Peuple Haïtien…un message avec un bilan succinct… le message préenregistré a été diffusé pour la 1ere fois a 1h 57 AM (heure de Port-au-Prince, Haiti), ce dimanche 14 decembre, sur la RTNH (Television d’Etat)… L’ex PM haitien termina son speech de +15 minutes , en criant: « VIVE HAITI !!! »

Décrié par l’opposition qui manifeste depuis plusieurs jours, le désormais ex-Premier ministre de Haïti, Laurent Lamothe, a annoncé sa démission ce dimanche 14 decembre aux environs de sept (7) heure GMT (2h locale). Il a déclaré quitter ses fonctions « avec le sentiment du devoir accompli ». LMM

Le Premier ministre de Haïti, Laurent Lamothe a annoncé sa démission, alors que le pays est secoué par une grave crise politique.

« Je quitte mes fonctions de Premier ministre ce soir avec le sentiment du devoir accompli », a déclaré le chef du gouvernement lors d’une intervention télévisée, reprenant les propos qu’il avait publiés peu avant sur le compte Twitter du ministère de la    Communication.

Vendredi, le président Michel Martelly avait déjà annoncé que Laurent Lamothe était « prêt à démissionner ». Mais le chef du gouvernement n’est pas le seul que l’oppostion souhaite voir partir. Ces dernières semaines, des formations de l’opposition ont manifesté pour réclamer aussi le départ du chef de l’État.

À l’origine de la crise politique haïtienne : l’incapacité des dirigeants à organiser de nouvelles élections. Un scrutin devait être organisé fin octobre mais ne s’est finalement pas tenu, alors que le mandat du Parlement haïtien prend fin le 12 janvier.

Sans élection organisée d’ici là, le pays risque de se retrouver dans un vide politique, permettant au président Martelly de diriger par décrets. L’opposition l’accuse de faire échouer l’organisation d’une élection dans le but d’instaurer une dictature en Haïti.

Laurent Lamothe, de son vrai nom Laurent Salvador Lamothe, né le 14 août 1972 à Port-au-Prince, fut  Premier ministre de la République d’Haïti du 16 mai 2012 au 13 decembre 2014. Avant cela, il était ministre des Affaires étrangères et des Cultes depuis octobre 2011.

Débuts en politique

En juillet 2011, Laurent Lamothe devient membre de la commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), chargé de faire la promotion des projets de son pays auprès d’investisseurs étrangers. Depuis septembre 2011, il copréside aux côtés de Bill Clinton le conseil consultatif présidentiel sur le développement économique et l’Investissement en Haïti, un conseil également constitué d’Álvaro Uribe, Wyclef Jean, Michaëlle Jean, José María Aznar, Percival James Patterson et Denis O’Brien.

En août 2011, Laurent Lamothe est nommé conseiller spécial du président haïtien Michel Martelly, chargé des dossiers sur les questions d’investissements et de développement socio-économique.

En octobre 2013, il est nommé ministre des Affaires étrangères et des Cultes. Pour éviter tout conflit d’intérêts, Laurent Lamothe démissionne de ses entreprises et se considère comme un ancien homme d’affaires.

Premier ministre

Après la démission de Garry Conille, Laurent Lamothe est désigné le 1er mars 2012 au poste de Premier ministre par le président Martelly. La désignation de Laurent Lamothe comme premier ministre est finalement approuvée le 10 avril 2012 au Sénat par 19 voix sur 29 (3 contre, 7 abstentions). Il sera officiellement investi le 16 mai 2012.

Lors de ce mandat, le gouvernement, dont l’objectif est de reconstruire le pays suite aux séismes de 2010, réalise plusieurs opérations de grande envergure : un programme d’exemption de frais scolaires qui permet la scolarisation de 1,2 millions d’enfants, la reconstruction d’une dizaine d’établissements scolaires, le réaménagement de l’aéroport international de Port-au-Prince, la construction d’infrastructures sportives dans tous les départements du pays, et la création de plusieurs milliers d’emploi. Début 2014, plus de 90% des personnes dormant sous une tente suite aux séismes de 2010 ont retrouvé un logement.

En juillet 2013, le gouvernement annonce le lancement du programme Petrocaribe en partenariat avec le Venezuela, dont le principe consiste à échanger du pétrole vénézuélien contre des produits issus de l’agriculture haïtienne. En tant que premier ministre, Laurent Lamothe cherche également à développer des coopérations bilatérales avec les pays du continent africain.

En septembre 2013, le gouvernement Lamothe met en place un programme de démocratie participative, le « Gouvenman an lakay ou » (« le gouvernement chez vous »), dans lequel les membres du gouvernement se déplacent à tour de rôle dans les différents départements du pays et s’engagent sur des actions concrètes suite à des échanges publics.

En avril 2014, le gouvernement Lamothe procède à son plus grand remaniement ministériel avec l’arrivée de 10 nouveaux ministres, dont 9 femmes. À cette occasion, la ministre de l’économie et des finances Marie Carmelle Jean-Marie, qui avait claqué la porte du ministère un an auparavant, revient occuper son poste resté vacant. Ce remaniement ministériel, le troisième du gouvernement Lamothe, s’inscrit dans l’application de l’accord d’El Rancho qui vise à renforcer la cohésion nationale .

Avec l’appui de la Banque mondiale et du FMI, le gouvernement Lamothe présente en juin 2014 un programme d’investissement sur trois ans, dont l’objectif est de faire d’Haïti, d’ici 2030, un pays émergent…et d’1…

Ecoutez l’audio de la Démission du Premier Ministre Laurent Lamothe , en cliquant ici !
Credit: Andy Limontas/CANAL+HAITI/AFP/Wiki

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*