Google

Haïti/Politique: Pourquoi et comment dédouaner l’ex-premier ministre, Enex Jean-Charles?

Written on:mai 7, 2018
Comments
Add One

POURQUOI ET COMMENT DÉDOUANER L’EX-PREMIER MINISTRE, ENEX JEAN-CHARLES?
“Rien n’est plus dangereux au monde
que la véritable ignorance
et la stupidité consciencieuse.”
Martin Luther King
RÉFLEXIONS POLITIQUES HAÏTIENNES.
Par Fritz E. Joseph(Jef) Brooklyn N.Y. 5/6/2018

enexjeLa victoire électorale de Jovenel Moïse l’an dernier a pris de court les politiciens traditionnels dont la désillusion, après la défaite inévitable, entraine une totale confusion dans les esprits. Tous étaient frappés, surexcités, ils n’étaient pas absolument préparés à se retrouver pour les prochaines cinq années sur les bancs de l’opposition…Et, quelle opposition, s’il vous plaît. Les partis politiques dont certaines, récemment subventionnées par le pouvoir en place, selon un prescrit de la Constitution, pour la première fois appliquée, en raison de l’émancipation et les bien-fondés de ces dites parties, sont actuellement en plein désarroi, empêtrés dans des conflits internes, de luttes d’influence, de crocs-en-jambe. La pagaille a atteint de telles proportions que les enfants de “Pitits Dessalines”, dénaturés, ceux de la Fusion des sociaux-démocrates et même des membres du PHTK sont désavoués par leurs propres soutiens idéologiques dont ils sont l’émanation politique. Selon les fameux dictons: “lajan fè zombis dansé.” “Haysien pryé ak 2 bougis, yon lan men dwat, pou yo jwenn, lot là, lan men goch, poul yo pa beswen.”

Tout ceci démontre clairement qui les soi-disant politiciens haïtiens ne connaît même pas leurs vrais problèmes. “ Timoune ce mô, yo Pa konnen Pri dra”{Moris Syxto).
Les vrais problèmes de ce pays ne semblent pas être encore élucidés, après plus de deux cents ans de commérages.

La désillusion, la confusion, deviennent si grandes, qu’il est convenu de nous rappeler que, nous sommes tous responsables de nos propres malheurs. Nous devenions des mordus qui ne veulent pas nous dépasser, car nous nous estimons plus importants que tout ce qui se fait. Nous nous revèlons des magouilleurs émérites, endimanchés dans nos tares coloniales, avec nos complexes d’infériorité et de supériorité. Nous avons développé la mauvaise habitude de nous “mesquiniser.”Nous nous pensons trop intelligents que nous voulons tromper tout le monde, tout le temps…

Voilà! En quelque sorte, les sentiers battus, les lieux de rendez-vous où le traditionnel recyclé y compris l’ex-Premier Mnistre Enex, Jean-Charles, depuis qu’il a laissé la primature, peu avant le 7 février, 2017 dans le cadre d’une première interview, accordée au commentateur social, Louko Désir de l’émission: “Matin débat”, le 23 avril dernier.

Nous rendons acte à l’ex-Premier ministre, Enex Jean-Charles pour ses déclarations, défendant avec une certaine passion son poste de Premier ministre, en se retranchant derrière son rôle d’arbitre dont il l’entendait garder, jalousement depuis les dernières élections de 2017, comme si, il n’avait que ça dans son agenda.

L’ex-Premier ministre, Enex Jean-Charles, essayait-il avec son discours, d’influencer, l’opinion publique?

Comme ancien Chef de gouvernement, l’ex-Premier ministre avait-il failli à sa mission?
Décidément, craignant d’être poursuivi par l’histoire, il s’était résolu de sortir de sa cachette, vaut mieux tard que jamais. Il demeure évident que le Professeur Enex Jean-Charles est un technicien des plus expérimentés qui ait travaillé dans différentes administrations publiques durant les vingt dernières années. Il ne fait plus figure d’un musicien de palais qu’un politicien.

M. Enex Jean-Charles serait–il le seul arbitre, lui qui semblait avoir la capacité de savoir voir les « piquants coinnads », les influences néfastes, et connaître les spécialistes du blocage et les inconditionnels… Il réalise pertinemment que les politiciens traditionnels n’iront nulle part dans le XXIe siècle haïtien.

Selon les termes de son gouvernement, des cents (120) jours élurent au second degré dans des circonstances abracadabrantes , à la onzième heure, par un groupe de Sénateurs , concernant l’accord du 7 Février 2016…

Ç’aurait été tout à fait normal qu’un document, communiqué, officiel signé par les présidents du Sénat et de la Chambre des députés lui soit adressé en ces termes, si cela s’avérait obligatoire, il y aurait pu avoir un autre président, outre qu’un Jocelerme Privert, de facto; alors, il n’a pas de quoi s’en tirer glorioles dans les formalités d’usage.

Donc, il n’est point besoin d’affirmer qu’il était Premier ministre avec les mains menottées.
N’avait-il pas le choix de sa politique d’apaiser les esprits, pendant que Rome brûlait sur l’ordre des ambassadeurs du béton. Quand un an après, l’arbitre décida de clamer bien haut et fort la vérité pour la première fois que M.Jovenel Moïse était vraiment le candidat élu.

Fritz E. Joséeph (Jef)

Fritz E. Joséeph (Jef)

Il ne suffit pas de capitaliser sur la victoire de Jovenel Moïse, la vérité demeure imperturbable, condition Sine qu’a none, pour le triomphe de la démocratie et de l’alternat, non de circonvenir ou de spéculer de ce qui arrivera ou n’arrivera pas, parce que nous voulons être fastidieux. C’est même assez malsain d’affirmer que Jovenel Moïse fait montre une déficie d’éligibilité. Et qu’il lui faudrait renégocier sa présidence et de remettre tout en cause. Get the…Eût-il été une dizaine (10) de voix, l’essentiel serait de supporter les projets du gouvernement Moïse-Lafontant.

L’ex-Premier n’avait sans doute pas le choix, il prévoyait qu’il sera poursuivi par l’histoire pour avoir été impassible et impavide devant la jactance des traditionalistes et la Société Civile pour avoir influencé les élections de 2016 qui ont coûté au trésor public près de 155 millions de dollars US jetés à la poubelle.

L’inévitable victoire de Jovenel Moïse a été désavouée, plus d’une fois. M. Enex Jean-Charles cherche-t-il à sauver sa peau avec son discours, chargé de demi–vérités pour nourrir sa cause.

Ne faudra-t-il pas dire: cum grano salis”, avec un grain de sel.
Ne voudra-t-il pas mieux pour lui de republier ses discours, par souci de la vérité?
Toujours est-il, d’essayer de dédouaner le Président de facto, Jocelerme Privert.
Non! Non! Monsieur Jean-Charles, nous pouvons vous procurer un sauf- conduit pour aller à l’Unversité Valparaiso, mais pas avec le gouvernement de facto dont vous faisiez partie entière comme Chef de gouvernement et que sans le savoir peut-être, vous trainez au pied, un boulet enchaîné.

La Primature n’avait-il rien à voir avec le Scandale du Siècle, l’affaire Guy Philippe que sa prise de corps a coûtée en outrer, à la Sûreté Intérieure de l’État, une somme faramineuse, une source révèle.

Il est vrai, la défense est un droit sacré, Le Prof. Enex Jean-Charles pourrait toujours se comporter comme on dit en américain:” A Good fellow”, ou encore comme le musicien de Palais qu’il a toujours été.

Toujours est-il, d’utiliser son GPS pour recalculer les différences fondamentales des intérêts supérieurs de la nation, en se portant lui-même, lui-même, volontaire dans les États Sectoriels de la nation dont certains lascars, qui déserteurs jouent à la roulette russe, n’ont pas la capacité et le discernement de distinguer l’émergence de l’arc-en-ciel, après la pénible traversée du déluge dans le XXe siècle haïtien. Détrompez-vous M. Enex Jean-Charles, je ne peux que vous affirmer, le gouvernement Moïse-Lafontant ira quelque part avec la caravane dans le XXIe siècle haïtien, car l’idée est géniale, n’en déplaise à ceux qui voudraient vous peindre un beau portrait sur un canevas, avec des couleurs numérotées.

Vous avez le choix, honorable, Ex-Premier Ministre de vous détacher de ce boulet enchaîné que vous avez hérité du gouvernement de facto et de rompre avec les misérables politiciens traditionnels recyclés pour participer au bien-être de votre pays.

Utilisez votre GPS, si vous voulez, en bon Haïtien, servir votre pays. Vous avez le premier quart du siècle pour le faire, avant qu’il ne soit trop tard.

 
Patriotiquement
Fritz E. Joséeph (Jef)

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*