Google

Haïti/Politique: Sit-in contre le pouvoir en place au Cap-Haïtien.

Written on:septembre 15, 2012
Comments
Add One

Les participants, très critiques à l’ endroit du pouvoir en place, réclament un changement de politique du gouvernement Martelly-Lamothe, lequel, selon eux, patauge dans la corruption et conduit le pays vers l’abîme.

Le président de la République et sa femme ont été condamnés à perpétuité par un «tribunal populaire» érigé en la circonstance.

Quelques participants du sit-in contre le pouvoir en place Quelques dizaines de personnes ont pris part, ce jeudi, au Cap-Haïtien, à un sit-in, organisé par l’organisation «Siklon’n – louvri je- van vante- bare yo» sur la place de la cathédrale, afin de dénoncer, selon elles, les dérives du pouvoir en place et la corruption qui gangrène le régime Martelly. Le principal instigateur de cette manifestation anti-gouvernementale au Cap-Haïtien, Élusca Charles, a expliqué aux journalistes que le pouvoir dirigé par le président Martelly est en train de conduire le pays vers l’abîme. Les participants à ce sit-in ont également lancé des flèches à l’endroit de la famille présidentielle, accusée, selon eux, de corruption.

Le représentant de l’exécutif, Yvon Altéon, et son cousin, chargé de mission, Martin Pierre, n’ont pas été épargnés. M. Charles qui s’est revêtu, à la fin du sit-in, d’une toge, a agi comme un juge siégeant dans un tribunal populaire, afin, selon lui, de sanctionner les corrompus. Sur la liste des accusés se trouvent le président de la République, sa femme et son fils Olivier, le Premier ministre, le ministre chargé des relations avec le Parlement, le représentant de l’exécutif dans le Nord; tous ont été condamnés par « le tribunal populaire » d’Élusca Charles.

Michel Martelly, sa femme Sophia et le délégué départemental du Nord, Yvon Altéon, ont été condamnés à perpétuité, selon le verdict du « juge symbolique » Élusca Charles, le coordonnateur de l’Organisation du peuple en lutte dans le Nord. La vie chère, l’insécurité, un éventuel déguerpissement des familles occupant les terres des Jean Pierre et Laroche figurent parmi les préoccupations des participants à ce sit-in, organisé au lendemain d’une impressionnante manifestation anti-gouvernementale au Cap-Haïtien.

 

 

 

 

 

Crédit : Gérard Maxineau

Email: gedemax@yahoo.fr

Twitter : @gedemax

One Comment add one

  1. Ηey There. I discοvered your blog the usagе of mѕn.
    That iѕ a very ωеll wrіtten аrtiсle.
    I’ll be sure to bookmark it and come back to read extra of your helpful info. Thank you for the post. I’ll defіnіtely comeback.

    My weblog univert.Fr

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*