Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haïti/Politique: TSP, Tout Sauf Préval ! | CANAL+HAITI
Google

Haïti/Politique: TSP, Tout Sauf Préval !

Written on:décembre 23, 2012
Comments
Add One

Dieudonne Saincy

Si la fin du monde y aura, il me semble opportun de dresser le bilan de 2012 en revenant sur les élections générales de 2010. Cela pourrait avoir l’air décousu. Pourtant, il ne l’est pas en raison de ce que j’entends depuis plus de 19 mois à cause de la présidence de Martelly : « Nan tout sa nou ye jounen jodia se akoz Prezidan René Préval. »

Nous avons tendance à l’oublier, le 28 février 2010, des élections allaient se tenir pour le renouvellement du corps législatif. Entre temps, la tragédie du 12 janvier a tout bouleversé. Autrement dit, le président Préval allait respecter l’échéance constitutionnelle.

Nous voilà en novembre 2010 pour des élections législatives et présidentielle. La Plate-forme Inité présente une équipe au complet: un président et des parlementaires. Les adversaires rouges et farouches de l’Inité, pardon, les anti-Préval, de tous les horizons, de tous les secteurs (national ou international) dressent leurs tentes en face de l’Inité. Ceux qui voulaient régler leur compte personnel à Préval se sont lancés dans une campagne d’acharnement, de diffamation, de manipulation de l’opinion contre Inité. Mais la cible principale demeurait Préval. Il fallait l’abattre par tous les moyens nécessaires et illégaux.

Le calcul électoral des opposants a été tout simplement TSP: Tout Sauf Préval. Yap konbat Préval. Yap bay Préval yon leson. Wow!!!

Il ne fallait pas être candidat sous la bannière des 5 feuilles. Comme j’ai entendu cela plusieurs fois: « M tap vote w wi si w pat nan Inité. Ah Dieudonne Saincy se yon bon kandida wi men li nan Inité… » Comme quoi un parti est mauvais à cause de son nom INITE. Sarkozy n’est plus Président, l’UMP existe.

Mitt Romney a perdu, le parti Républicain existe. Je ferme la parenthèse.

Au début du premier tour des élections, Mme Manigat du RDNP paraissait en bonne position dans l’opinion. Dans l’ambiance anti-Préval, le vent de la victoire lui semblait plutôt favorable à tel point qu’elle a reçu le soutien de quelques routiers de la politique. Les opportunistes, dit-on, ont souvent le flair.

Edmond Mulet

Seulement voilà, un certain Edmond Mulet, avec la complicité d’un petit réseau national, généralement apatrides, anti-peuple, va boycotter le processus électoral en faisant croire au Président Préval qu’il y avait un malaise politique. Conférence de presse des candidats demandant l’annulation des élections. Tohu-bohu à Caribe Convention Center. Trahison. Puis, manifestation improvisée en violation de la loi électorale. Sorti de nulle part, le candidat Martelly devient la vedette. Effet dominos. On connaît la suite. Le résultat du CEP donne RDNP et Inité gagnants du premier tour. Violences aux Cayes et dans l’Ouest. La vie du Coordonnateur de l’INITE à l’époque, l’ex-sénateur Lambert -aujourd’hui conseiller du président Martelly- était en danger.

Pour calmer le jeu coquin des anti-Préval, l’OEA-Caricom font office d’arbitrage. Noir sur blanc, Jude Célestin a gagné malgré le recomptage, mais on n’en veut plus de Préval. Washington, Canada, France, Espagne s’accordent sur l’axe du mal anti-Préval: Inité éjecté. Martelly et Mme Manigat relancés. Viktwa pou pep la! N’est-ce pas. Le phénomène Tet Kale gagne du terrain, occupe l’actualité quotidiennement de décembre 2010 à février 2011, sans verser un sou, grâce au complot de la communauté internationale. La guerre électorale est déclarée. Martelly se voyait déjà président depuis l’intervention intempestive de l’ambassade américaine début décembre 2010. Le son de la rue s’impose.

Mme Manigat sera victime de la propagande anti-Préval et l’aide internationale à Martelly,  particulièrement l’ambassade américaine. Le clan TSP: Tout Sauf Préval, ira jusqu’à dire et faire croire à l’opinion que Mme Manigat est le candidat de Préval. Soit. Alors, pour le clan TSP, il fallait combattre le RDNP. Anti-Préval pi red. Par ailleurs, l’équipe du RDNP aussi allait payer le prix de sa campagne anti- Inité du premier tour. Politique Moun Kont Moun. Résultat Moun Kont Moun. Le peuple est le grand perdant. On le voit aujourd’hui. Après avoir été bêtement manipulé, le peuple a liquidé son propre pouvoir politique à un pouvoir économique anti-progressiste.

« Lakay pa lakay anko ». « Mezanmi si m fe w yon bagay, relem a 2 nou pral diskite » -paske prezidan Préval pat kominike ouben pat fe pwopagand- pep la fache e santi li trayi se nomal men li pa nomal ditou ke pep la chwazi bay yon pouvwa ak yon ekip ki te toujou anfas li depi Duvalier. Pouvwa ki te kraze rev li an 1990, etc.

Alors pourquoi l’opposition démocratique n’a pas voté Mme Manigat? Pourquoi Fanmi Lavalas (l’aile frustrée) n’a pas voté Me Ceant ou Jacques Edouard Alexis voire Yves Christalin, Lesly Voltaire? Évidemment, il y a eu aussi le bordel interne au sein de la Plateforme électorale INITE. Alors si nous voulons rebondir ensemble demain (sak sanble ann rasanble), assumons aujourd’hui le prix de nos bêtises politiques. Cessons de chercher un bouc émissaire en la personne de René Préval.

Jan mizik gwoup Rap Woklo di a: « Yon klas politik sans pudeur bay Martelly pouvwa ».

Prezidan René Préval pa bi bon men René Préval pat pi move Prezidan. Comme l’avait écrit Frantz Duval: St-Ti René…

L'ex-Président René Préval

Si René Préval avait un ego tel qu’on le prétend, il aurait interdit via son ministre de la justice à l’époque, Paul Denis, qu’on délivre des certificats de bonne vie et moeurs à certains candidats. « Sou prezidan Préval ou te ka nan opozisyon red epi w nan pouvwa li wap souse koupe rache. »

René Préval a mis heureusement trop haut la barre de la tolérance politique. Si René Préval ne pensait qu’à lui-même, il aurait utiliser les leviers du pouvoir. L’ambassadeur américain Janet A. Sanderson l’avait souligné dans une câble diplomatique pour présenter les qualités du personnage. Bien sur, on peut critiquer en toute justice le bilan du Président René Préval. Mais, critiquer à 100% Préval jusqu’à le pousser dans l’abîme aussi tôt, c’est de la violence historique gratuite.

Je suis loin d’être d’accord avec tous ses choix économiques, politiques quoique pragmatiques quelques fois. Mais il demeure un modèle dans le cas de notre Haïti post Duvalier. Je suis contre la politique Moun Kont Moun. Je suis pour une politique basée sur une idéologie, une certaine sensibilité sociale constante. Pas une gauche hésitante. Je ne cible pas le président Martelly, mais ce qui se cache derrière lui. Je ne me retrouve pas dans sa façon de gérer le pays. Ses options. Ses orientations. Bref.

Enfin désolé, si j’en parle autant du Président René Préval. Sans doute, c’est parce qu’il est vivant. Sans doute, parce qu’il n’est plus Président. Bien sur, parce qu’il ne peut plus être candidat à la présidence, selon la Constitution 1987 amendée ou pas. Bien sur, parce que c’est vrai. Honnêtement, parce que je le fais par conviction profonde. Sincèrement, Parce que je crois dans la justice. Surtout je ne voudrais pas qu’un intellectuel étranger ou un diplomate le présente avant moi comme l’homme politique indispensable d’Haïti.

Particulièrement, parce que je suis loyal. 1 an et 4 mois seulement j’ai passé auprès de lui. Il avait fait appel à moi comme Conseiller en communication, c’était le 28 janvier 2010. Selon un principe juif: j’ai une longue mémoire pour mes amis.

Shalom.

Crédit: Dieudonne Saincy. DS

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey