Google

Haïti/Politique/Elections 2015: Les dés sont jetés, candidats à vos marques !

Written on:avril 8, 2015
Comments
Add One

 

Haiti-election (image d'archives)

Haiti-election (image d’archives)

L’île d’Haïti appelée autrefois « Haïti kiskeya » ou « boyo », après de multiples périples dans son histoire s’est  libérée des chaines de l’esclavage et acquis son indépendance le 1er Janvier 1804. Depuis, le pays a connu une succession d’événements troublants qui ne l’ont pas aidé à sa stabilité ni à sa croissance vers un développement durable.

 L’occupation Américaine en 1915 mettra l’acte de l’indépendance en veilleuse, d’autres événements troubleront encore le destin d’Haïti. Qu’ont fait ces dirigeants ?

 Par arrêté en date du 13 Mars 2015, le président Joseph Michel Martelly  a convoqué le peuple haïtien aux urnes le dimanche 9 Août 2015 pour le premier tour des élections législatives, le dimanche 25 Octobre 2015 pour le premier tour de l’élection présidentielle, les élections locales et le second tour des élections législatives, et, le cas échéant, le dimanche 27 Décembre 2015 pour le second tour de l’élection présidentielle.

 Les haïtiens auront à élire de nouveaux dirigeants qui devront faire face à différentes problématiques cruciales du pays, et qui auront à prendre aussi les décisions qui s’imposent pour la bonne marche des institutions en péril de cette ancienne colonie Française.

 QUID D’UN MARATHON

 Pour arriver à monter ce énième conseil  électoral et l’acceptation par plusieurs partis politiques,  des palabres fusent de partout ; à cette date les  conseillers  semblent  avoir l’approbation  d’une large majorité pour réaliser ces élections en temps  et en heure.

 Les 166 partis politiques agréés au sein du conseil électoral provisoire ont désormais  le feu vert pour présenter leurs programmes aux mandants et attendre le verdict des urnes le 9 août prochain. Pour le début du premier tour du scrutin, le record a été battu avec ce nombre important de candidats. Qui apportera un soulagement a ce peuple meurtrie depuis des décennies   déçu  des comportements  cupides des gouverneurs, face aux différents maux que souffrent Haïti notamment la corruption, l’insécurité, le chômage ?…

 Ces futurs candidats  devront  affronter un peuple  affamé, avide de moyens pour une vie décente, en

Image d'archives

Image d’archives

quête de justice, une population qui attend un « Messie »…

 Ces hommes auront différents  défis  à relever,  tout est à refaire, à repenser une Haïti nouvelle,  un pays divisé. Beaucoup de responsables ces dernières années, n’ont pas su doter le pays des outils nécessaires et durables pour une émancipation adéquate, et l’unité au sein des familles…

  « Tant vaut l’école tant vaut la nation » Haïti ne fera pas mentir ce dicton. Il faut qu’il y ait un homme au pouvoir pour arrêter cette dérive avant que le chaos ne s’installe, un homme pour   panser  les plaies béantes de la société.

 Cette personne devra  défendre les valeurs de la République. Les résultats des différents examens  officiels  ces dernières années ont montré que le système éducatif haïtien est  défaillant, idem pour la diplomatie un peu partout, le mépris  tout azimut des ressortissants Haïtiens.

Candidats à vos marques, le peuple vous attend, montrez- leurs  vos capacités !!!

L’heure est aux grands moyens, aux  grandes stratégies, pour prendre les gouvernails en vue d’une relance et le développement  de la République que beaucoup revendiquent. Etre de véritables filles et fils de Dessalines, de Pétion,  Pères fondateur  de la nation Haïtienne.

 Le dispositif du développement mondial est en cours. Haïti va-t-elle  emboiter  le pas pour accéder à ce grand marché caribéen, que le pays peine à intégrer  comme Etat associé véritable.

Haïti peut-elle encore concurrencer ?

 Qu’avez-vous à vendre ?

 Qu’offrez-vous au monde extérieur ?

 L’heure est sans doute la meilleure pour le renouveau du pays ; les valeurs régaliennes  seront-elles mises en exergue pour la bonne marche de cette première  République Noire indépendante ?

 La naissance de ces différents groupes politiques n’expriment  que l’appât du gain à ses adeptes…

Peterson HERCULE  journaliste reporter d’images   presscaraibes@gmail.com

Peterson HERCULE
journaliste reporter d’images
presscaraibes@gmail.com

 Il est évident aujourd’hui, qu’il y a des  manquements aux promesses faites à la population qui patiente, les différentes problématiques doivent être  évoquées ; dénoncer une condition de vie humaine honteuse, ce soif d’un mieux-être que supporte une majorité silencieuse est à prendre au sérieux.

 Si on se réfère à la vision électorale du Président Martelly, que reste-t-il des  « 5  E » aujourd’hui ? Il a initié certains mouvements permettant  l’ouverture d’Haïti sur le monde,  paradoxalement les problématiques sociaux demeurent récurrentes ; les nouveaux élus auront à se préoccuper du bien-être de la population ; il reste beaucoup à faire sur le plan de l’éducation,  en matière d’environnement aucune action pérenne, un état de droit non respecté…

 Apporter des réformes en offrant des services de qualité dans les services publics, en améliorant la sécurité dans le pays, en s’attaquant à la corruption… En vue de crée un climat serein et propice pour les investisseurs. Les nouveaux dirigeants doivent sortir Haïti du cadre de l’Etat failli.

Candidats à vos marques, le top départ est imminent.

                                  

Crédit: Peterson HERCULE

email: presscaraibes@gmail.com                  

One Comment add one

  1. Pingback:Les dés sont jetés, candidats à vos marques ! | Fréquence Haïti

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*