Google

Haïti/Québec: Lettre de Montréal – 46, aux haïtiens qui pensent que seule la prière peut sauver Haïti.

Written on:juin 29, 2016
Comments
Add One

Montréal, 28 juin 2016

 ·

AUX HAÏTIENS QUI PENSENT QUE SEULE LA PRIÈRE PEUT SAUVER HAÏTI!

Nadine Magloire

Nadine Magloire

Chacun tire sa force quelque part. Beaucoup comptent sur Dieu. Moi, depuis longtemps j’y ai renoncé. Je suis sereine. Et je sais qu’il est préférable de ne pas attendre de miracle. Sans solidarité, sans des efforts de la part des Haïtiens, le pays va s’enfoncer de plus en plus dans la misère, et la haine va tout emporter. Les gens vont s’entre-tuer. Je vous plains d’avoir à vivre dans ce pays. Mais si vous ne voulez pas qu’il sombre encore plus bas, il faut que les  »élites » comprennent qu’ils ont un rôle à jouer. Comment ces  »élites » ne comprennent-elles pas que c’est dans leur intérêt de sortir le peuple de son ignorance et de sa misère? Les intellectuels haïtiens sont criminels de décider que ce qu’il faut au peuple c’est le créole et le vaudou,  »sa culture ». Comment les nantis peuvent constater les dégradations de toutes sortes du pays et continuer à vivre dans leur confort sans s’en soucier?

Pensez-vous que c’est en priant le Dieu chrétien ou leurs dieux d’Afrique que les esclaves de Saint-Domingue, nos ancêtres, auraient pu se libérer de leurs maîtres esclavagistes? Le clergé avait convaincu les Canadiens-français qu’ils  »étaient nés pour un petits pains » et que c’est au royaume de Dieu qu’ils seraient heureux. Ils attendaient le Paradis à la fin de leurs jours et se résignaient à leur sort, sur cette terre où ils n’étaient que de passage. Pendant ce temps, les Canadien-Anglais de la province québécoise s’enrichissaient. Les religieux aussi et ils dominaient leurs dociles ouailles. Avec leur  »Révolution Tranquille » les Canadiens-français ont rejeté la religion et se sont libérés du clergé catholique. Ils ont décidés d’être  »maître chez eux ». Il ne se sont plus contentés d’être avocats et médecins. Ils sont devenus des ingénieurs, des scientifiques, des hommes d’affaires. Ils n’étaient plus des  »porteurs d’eau ». Ils ont acquis des diplôme universitaires. Ils se sont enrichis, eux aussi.

Haïti n’a eu que des Gouvernements incompétents, mulâtres ou noirs, parce que le pays était le dernier de leur souci. Tout ce qui intéressaient ces politicailleurs avides de pouvoir, c’étaient de s’enrichir et de combler leurs amis et leurs partisans. Ils sont prêts à s’entre-tuer si c’est nécessaire. Il y a eu de nombreux épisodes sanglants dans notre courte histoire.

Pour que le pays sorte du trou où il git depuis trop longtemps, il faut que les Haïtiens instruits fassent, chacun, leur part. Je sais que certains l’ont compris et s’y appliquent déjà. Mais il en faut beaucoup d’autres pour qui la solidarité est indispensable, si l’on veut que le pays avance, une vrai solidarité, une solidarité agissante. Ainsi, il y a la question du déboisement qui a beaucoup de conséquences graves. Je sais que certains s’occupent de planter des arbres. Mais il en faut beaucoup plus. Si vous avez une propriété à la campagne, vous pouvez participer à l’effort de reboisement. Chacun, dans son domaine, doit contribuer à la reconstruction d’Haïti. Aimez votre pays de la bonne façon. Agissez toujours dans son intérêt véritable. Ne vous contentez pas uniquement du vôtre. Aimez votre pays de la bonne façon. Agissez toujours dans son intérêt véritable. Ne vous contentez pas uniquement du vôtre.

Il est grand temps qu’Haïti ne soit plus l’un des pays les plus pauvres de la planète. Oui, Antony Phelps qui avez reproché à Radio Canada de le répéter souvent, c’est une réalité.

Il faut qu’Haïti cesse d’être un pays de mendiants, toujours dépendant de pays étrangers. Ayez, enfin, un peu de fierté . Ne vous reposez pas sur les actes héroïques de nos ancêtres qui ont dit  »Liberté ou la mort ». Ce qu’ils ont fait ne justifient pas l’inaction des descendants. Vous ne pouvez pas sans cesse vous draper de leurs hauts faits. Votre fierté doit venir de vos propres actions et non pas ce ceux de vos ancêtres.

 

 

Nadine Magloire

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*