Google

Haïti/Québec/Diasporama: Lettre de Montréal – 41, Est-ce bien nécessaire de tout bouleverser au 21e siècle ?

Written on:juin 3, 2016
Comments
Add One

Montréal, 1er juin 2016

Nadine Magloire

Nadine Magloire

Est-ce bien nécessaire de tout bouleverser au 21e siècle pour être, quoi? moderne? large d’esprit? Parce que l’on est au 21e siècle, comme disait le Premier ministre du Canada?

Il y en a qui pense qu’on ne devrait pas avorter même si on a découvert que le fœtus qu’on porte est défectueux. Maintenant les hommes de même sexe peuvent se marier, avoir des enfants. Auparavant ils épousaient une femme et avaient une progéniture, normalement. J’en ai connus. Maintenant, il semble que leur répugnance de l’autre sexe est tel qu’ils chargent une femme de leur faire un enfant sans avoir à la toucher!

 Les Gouvernements trouvent cela très acceptable, à condition, bien sûr, que la porteuse ne reçoit pas d’argent. De qui se moque t-on? Les faiseurs de lois pensent qu’une femme va endurer 9 mois de grossesse et un accouchement pour rien, pour s’amuser? Bien sûr, je vais t’arranger ça, c’est peu de chose et au bout de 9 mois elle lui remet un poupon,  »le fruit de ses entrailles », comme on disait autrefois. Il y a peut-être quelques femmes prêtes au sacrifice pour gagner le ciel. Mais ce genre de sacrifice? J’en doute.

 Comment nos gouvernements peuvent-ils accepter un tel marchandage? Quel moyen les juges ? les policiers? ont-ils pour empêcher une rétribution en billets de banque? Seul une femme vénale, prête à tout pour de l’argent peut accepter un tel  »contrat ». Sans compter les aléas d’un contrat de 9 mois. La femme peut avoir envie de garder ce petit être qui a poussé en elle.On ne sait jamais. Les futurs pères peuvent changer d’avis. Un tel  »contrat » n’a aucune valeur juridique puisqu’il n’y a pas de paiement, officiellement.

 Les faiseurs de lois, des hommes, en général, ne savent pas ce que c’est que de porter dans son ventre un foetus, pendant 9 mois. Ce n’est pas drôle même quand on a un très grand désir d’enfant. Ensuite il y a l’accouchement, précédés d’horribles douleurs. Et puis comment peut-on se débarrasser à tout jamais de ce petit être qui a poussé en vous pendant des mois? Il y a une si grande intimité avec lui quand il se met à bouger. J’essayais de saisir un bras, peut-être? mais il se dérobait vite. J’adorais déjà ce qui n’était encore qu’un foetus. Mais après sa naissance, il n’aurait pas fallu me parler de recommencer!

 La grande mode est aux transgenres. On ne dit plus trans-sexuels. Transgenres, c’est moins brutal. Des hommes ont marché sur la lune. On vise maintenant Mars. Les humains ne veulent plus rien se refuser. Des milliardaires peuvent s’offrir une promenade dans l’espace. Ils veulent tout expérimenter. Ils en ont les moyens.

Votre sexe de naissance ne vous plait pas, pourquoi ne pas le changer? Rien n’est impossible. On est au 21e siècle, n’est-ce pas? Et les Gouvernements passent des lois pour rendre la chose facile pour ceux qui ont décidé qu’ils n’ont pas eu le bon sexe à la naissance. Comme si des lois arrangent tout. C’est ce que vous croyez, M. Trudeau Fils? On est au 21e siècle, n’est-ce pas? Une loi pour permettre aux transgenres de réaliser leur fantasme, ce n’est pas une baguette magique. Changer de sexe par une opération chirurgicale ou par un simple changement vestimentaire (autrefois on les appelait des travestis telle la fameuse Mado Lamothe),pour se sentir mieux dans sa peau.

 Quelle illusion! Les transgenres et les transsexuels pensent-ils que ceux qui sont sûrs de leur sexe n’ont pas de mal de vivre? Les hétérosexuels qui n’ont jamais eu le sentiment que leur sexe apparent n’est pas le vrai, ne se suicident jamais, ne sont jamais déséquilibrés, ne sont jamais malheureux, maltraités par la vie? Sans compter les milles inconvénients que ces transgenres vont rencontrer dans leur vie quotidienne.

  Probablement des moqueries qu’une loi ne peut éviter. Le mariage entre personnes de même sexe a suscité l’enthousiasme de certains. Mais il y aura bien vite des divorces. Les transgenres ou transsexuels voudront peut-être retrouver leur ancienne nature…Les humains ne sont pas raisonnables. Ils n’ont même pas le sens du ridicule.

 Ne croyez surtout pas que la moralité ou la religion motive mes propos. Je n’ai pas de religion et je ne crois pas en une autre vie. J’attends pourtant sereinement la fin. Et je n’ai jamais eu besoin d’une future récompense ou d’une punition céleste pour motiver mes actes. J’ai de l’empathie pour les humains et ne leur souhaite que du bien, même quand ils m’ont traité avec désinvolture ou m’ont marché sur les pieds.

 Je préfère les plaindre. C’est plus confortable. Je ne vais pas gâcher ma vie en ressassant de la rancune ou de l’amertume.

 

 

Credit: Nadine Magloire

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*