Google

Haïti/Québec/Diasporama: Lettre de Montréal – 42, Soyez un peu plus modérés dans l’encens.

Written on:juin 5, 2016
Comments
Add One

Montréal, 4 juin 2016

Nadine Magloire

Nadine Magloire

Dans le numéro de Paris Match du 3-9 septembre 1915, j’ai découvert l’existence d’un certain Steve Maman, concessionnaire automobile à Montréal, qui a libéré des  »esclaves » yézidis ou chrétiens, détenus par Daesh, en les rachetant. J’écoute beaucoup la première chaîne de Radio Canada (trop). Je n’ai jamais entendu parler de cet homme. On n’arrête pas de nous déverser, quasiment à toutes les émissions, les horreurs commises par les djihadistes. Mais on néglige de nous mettre au courant de ce qui peut nous donner une meilleure opinion de l’humanité.

 Le chef d’orchestre Nézet-Seguin était déjà la coqueluche de Radio Canada. Maintenant qu’il va être à la tête de l’orchestre du Métropolitain, les éloges fusent de partout. Des éloges vraiment exagérés. Ce n’est pas nécessaire d’en déverser tant sur un homme ou une femme. Permettez-lui de garder la tête froide dans le succès. Personnellement, je ne peux oublier comment  Nézet-Séguin a obtenu la direction de l’orchestre métropolitain.

 Soyez un peu plus modérés dans l’encens. On n’est pas devenu un dieu parce qu’on a du succès. Les leçons devraient vous servir. On avait mis le cinéaste, Claude Jutra sur un piédestal. Il avait son nom en différents lieux. Salle Claude Jutra, Prix Jutra, etc. C’était un cinéaste de talent, mais nullement un homme extraordinaire. Alors pourquoi l’avoir porté aux nues? Après, c’est bien dérangeant et même douloureux pour certains, quand on découvre que la statue a des pieds d’argile. On est en train de faire la même erreur avec un autre cinéaste: Xavier Dolan, qu’avec Nézet-Séguin.

 C’est parfaitement ridicule. Que savez-vous de ce qu’un homme ou une femme est dans son moi profond? Les humains sont-ils si avides d’admiration? Dès qu’ils ont du succès s’attendent-ils à un concert d’éloges? Peut-être ne suis-je pas normale. Les compliments me gênent plutôt…

 …Je préfère qu’ils soient discrets.

 

 

Credit: Nadine Magloire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*