Google

Haïti/Québec/Diasporama: Lettre de Montréal – 44, Serge Gainsbourg n’était pas beau, de belles femmes l’ont aimé.

Written on:juin 17, 2016
Comments
Add One
Nadine Magloire

Nadine Magloire

A l’émission de chansons françaises (en reprise) de Radio Canada, l’animatrice, Catherine Pépin, a présenté Serge Gainsbourg, sa vie et ses chansons. Elle a utilisé une interview que Lise Payette avait faite de Serge Gainsbourg. Il était 11h. Je me préparais à lire, le reste de la soirée, ayant passé beaucoup trop de temps à Facebook. Mais je n’allais pas rater ça.

  Aux Francofolies, il y a eu à la salle Wilfred Pelletier: GAINSBOURG SYMPHONIQUE avec l’orchestre symphonique de Montréal. C’est le 25ème anniversaire de sa mort. (Tout ce temps, déjà!) Il paraît que Jean Birkin n’était pas du tout en voix. Elle était malade et n’avait pas voulu annuler sa prestation.GAI5

 Pour moi, Gainsbourg, c’était en 1957. A Paris. J’étais au début de ma grossesse. Je m’apprêtais à sortir, quand, à la radio, Paris inter, j’entends une voix que je ne connaissais pas, chantant une drôle de chansons. Il était questions d’un poinçonneur des Lilas (station de métro) et de petits trous. Les paroles m’ont accrochée, j’ai voulu les entendre jusqu’au bout. Je sentais qu’il y aurait pour finir un grand trou. C’est ainsi que je découvrais Serge Gainsbourg.

  C’est de retour en Haïti que j’ai commencé à acheter ses disques, en microsillons. Je les ai fait venir par cargo à Montréal, ainsi que tous mes disques et mes livres.

  Catherine Pépin, l’animatrice, a joué des interprétations de certaines chansons de Gainsbourg par d’autres chanteurs et chanteuses. Je ne connaissais pas certaines de ces interprétations. Telle celle du  »Poinçonneur des Lilas ».

  Serge Gainsbourg est unique. Les paroles de ses chansons ne sont jamais insignifiantes. Il a des trouvailles, des perles. Son humour est mordant et fin. Dommage qu’il n’ait pas été heureux. Il voulait être peintre, mais a abandonné la peinture finalement sentant qu’il n’avait pas assez de talent pour s’imposer. Son succès dans la chanson, cet art mineur, disait-il, ne l’a pas consolé, semble t-il. Il a fumé et bu à se tuer. Il n’était pas beau. Pourtant de belles femmes l’ont aimé. Qu’est-ce donc qui tourmentait cet être si doué, malgré une vie qu’on pourrait dire pleinement réussie?

 

Credit: Nadine Magloire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117