Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haïti/Québec/Diasporama: Lettre de Montréal – 51, de Fidel Castro à Haïti. | CANAL+HAITI
Google

Haïti/Québec/Diasporama: Lettre de Montréal – 51, de Fidel Castro à Haïti.

Written on:novembre 29, 2016
Comments
Add One

28 novembre 2016

Nadine Magloire

Nadine Magloire

Je ne me sens pas plus libre au Québec que je ne l’aurais été à Cuba. On me l’a fait payer cher le fait de dire ce que je pensais. Quelle est cette liberté dont on parle tant ici? Quelle liberté ont les Québécois pauvres de ce pays?

Dans les pays capitalistes, les dictatures de gauche sont les seules à être nommées telles. Les dictatures de droite sont légitimes, semble-t-il. Les États-Unis ont toujours été prompts à aider ces dictatures. Ils interviennent même pour les maintenir en place. Celle des Baptista ne les dérangeait nullement. Au contraire, Cuba était leur vassal,  »leur bordel ». Peut-être que ce sera une bonne chose si le méchant clown qu’ont élu les Américains arrêtait la réconciliation des deux pays. Tout ce que la révolution de Castro a réalisé pour le peuple cubain n’aurait pas été possible sans une main de fer. Tous les profiteurs de ce petit pays auraient vite fait de tout balayer pour rétablir leurs privilèges. Fidel Castro a tenu tête au plus puissant pays du monde pendant 57 ans. C’est extraordinaire. Et pour cela, afin que son pays, son peuple puissent se développer.

 Que quelques gros bonnets soient seuls à profiter d’un pays, c’est cela la dictature. Haïti ne sortira jamais de la m…. sans un Fidel Castro. Je n’ai jamais aimé Trudeau père. Je n’ai pas grand estime pour le fils. J’ai apprécié ses propos à la mort du héros, du surhomme, Fidel Castro.

Malheureusement, le Canada a prouvé, une fois de plus, qu’il est le vassal des États-Unis. Cuba, lui, a refusé pendant 57 ans à être de nouveau celui du tout puissant voisin. Les Cubains sont maintenant un peuple fier. Si j’étais croyante, je prierais pour qu’il puisse garder sa fierté.

Sans beaucoup de vigilance, il redeviendra ce qu’il a toujours été. Les Cubains risquent d’être de nouveau des analphabètes exploités par les riches du pays et les États-Unis. Mais espérons que l’œuvre de Fidel Castro est solide, que les Cubains ont été marqués durablement de son empreinte. Espérons que les  »exilés » ne s’abattront pas sur le pays comme des oiseaux de proie avides de dépecer, de nouveau, ce pays qui leur a échappé pendant des décennies.

Il faudrait à Haïti un FIDEL CASTRO pour continuer l’action des héros de l’indépendance. Le pays n’a jamais eu qu’une fausse indépendance. Débarrassé des colons français, de quelle liberté a-t-il joui en 212 ans? De tous ses nombreux chefs d’État lequel s’est vraiment soucié du développement d’Haïti?

Le pays n’a fait que s’enfoncer dans la décrépitude et le peuple dans la misère et l’indignité. Quelle dignité peut-on avoir dans la misère la plus abjecte? Pendant combien de temps encore Haïti sera étiqueté un des pays les plus pauvres au monde à cause de l’incurie de ses dirigeants, occupés uniquement à s’enrichir, à enrichir leurs  »supporters » et à jouer aux  »grands negs »?

Crédit: Nadine Magloire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey