Google

Haïti/Québec/Diasporama: Robert Berrouët-Oriol, un livre pour deux îles.

Written on:juillet 23, 2013
Comments
Add One

 Communiqué de presse 

UN LIVRE POUR DEUX ÎLES

LIVRE-ÉVÉNEMENT – POÉSIE ET MUSIQUE
Samedi 27 juillet 2013 – 15h à 17h – Librairie Olivieri

Montréal, 18 juillet 2013 – Nous sommes ravis de vous inviter à l’événement UN LIVRE POUR DEUX ÎLES qui aura lieu à Montréal le samedi 27 juillet 2013 à 15 h à la Librairie Olivieri. Venez assister à une rencontre où la poésie et la musique s’unissent autour du récent recueil de poésie DÉCOUDRE LE DÉSASTRE suivi de L’ÎLE ANAPHORE de Robert Berrouët-Oriol paru aux Éditions Triptyque.

La rencontre avec l’auteur sera animée par Athésia et Arol Pinder. La mise en voix des textes sera assurée par Joël Des Rosiers (conférence introductive), Violaine Forest, Tristan Malavoix, Maguy Métellus, Pierre Nepveu, Anthony Phelps, Danny Plourde, Henry Saint-Fleur, Joujou Turenne et Marie Michèle Volcy. Gary Crèvecoeur (guitare classique et jazzée) soutiendra l’accompagnement musical. Un vin d’honneur sera servi pendant la séance de signature et de vente de l’ouvrage.

Le livre de poésie DÉCOUDRE LE DÉSASTRE suivi de L’ÎLE ANAPHORE témoigne d’une double appartenance, d’un pont entre deux îles, un passage, une transculture sans cesse renouvelée entre Haïti et Montréal. Une île virtuelle-réelle habitée par plusieurs lieux mais possédant une voix singulière, celle de Robert Berrouët-Oriol. L’événement UN LIVRE POUR DEUX ÎLES est une activité commanditée par le Ministère de la Culture, des communications et de la condition féminine du Québec ; il est soutenu par le Cidihca et les Éditions Triptyque.

Entrée libre; réservation obligatoire (Tél. : 514-739-3639)

“Elle n’est pas simple, la poésie de Robert Berrouët-Oriol, (…) mais elle donne l’immense plaisir d’un langage opulent, presque gastronomique” – Hugues CORRIVEAU, Le Devoir, Montréal

 

Renseignements ou demande d’entrevue :

Librairie Olivieri

5219 chemin de la Côte-des-Neiges

Tél.: 514-739-3303

www.librairieolivieri.com

 

DAS Relations publiques

Tél: 514-842-6633

Voir aussi: www.berrouet-oriol.com

 

L’auteur

Originaire d’Haïti, Robert Berrouët Oriol, poète et essayiste, vit au Québec depuis une quarantaine d’années. Il est l’auteur de la première étude théorique portant sur « Les écritures migrantes et métisses au Québec ». Il a collaboré à plusieurs revues, parmi lesquelles ViceVersa, Moébius et Dérives (Montréal), Europe et Revue noire (Paris), Interculturel de Lecce (Italie), Callaloo (Virginie), Chemins critiques et Conjonction (Port-au-Prince).

Son recueil Poème du décours (Éditions Triptyque, Montréal 2010), finaliste du Prix du Carbet et du Tout-Monde, a obtenu en France le Prix de poésie du Livre insulaire Ouessant 2010.

Linguiste-terminologue, Robert Berrouët-Oriol a mené une carrière professionnelle à l’Office québécois de la langue française où il a notamment été concepteur et responsable du programme de coopération avec les Écoles de traduction du Québec et du Canada. Par la suite, il a enseigné à la Faculté de linguistique de l’Université d’État d’Haïti et à l’Université Quisqueya de Port-au-Prince.

Il est coordonnateur et coauteur de L’aménagement linguistique en Haïti : enjeux, défis et propositions (Éditions du Cidihca, Montréal, et Éditions de l’Université d’État d’Haïti, 2011).

Sa nouvelle oeuvre de fiction poétique, Découdre le désastre suivi de L’île anaphore est parue à Montréal en mars 2013 aux Éditions Triptyque. Dans un langage exigeant, finement maîtrisé, rythmé et d’une grande rigueur lexicale, cette nouvelle oeuvre de fiction poétique clôt le diptyque inauguré avec Poème du décours.

www.berrouet-oriol.com

——————————————————–

INTERVENTION CITOYENNE
Le 13 février 2013, dans une ‘’Lettre ouverte d’un poète au quotidien Le Nouvelliste d’Haïti’’, Robert Berrouët-Oriol a courageusement pris position en instituant, dans un texte fort, que : ‘’ La tentative de réhabilitation de Jean-Claude Duvalier est un flagrant déni de justice’’. Le poète citoyen, un homme libre, intervenait alors de manière ponctuelle sur l’actualité brulante de son pays d’origine en prenant la parole aux côtés de la société civile et au nom de ceux qui craignent de le faire publiquement en Haïti.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*