Google

Haïti/Québec/Guadeloupe/Diasporama: «…Délire proto-romanesque de Maryse Condé… !?»

Written on:septembre 22, 2012
Comments
Add One

Voici ce que je viens de diffuser sur Facebook, ce 18 septembre 2012 :

 

ATTENTION !

 

                      Par sagesse, je recommande la plus grande prudence, la plus grande

Maryse Condé dans son appartement parisien, le 28 août 2012 (Crédit photo: Stéphane WEBER)

Maryse Condé dans son appartement parisien, le 28 août 2012 (Crédit photo: Stéphane WEBER)

circonspection face au délire proto- romanesque de Maryse Condé dans son roman  »La vie sans fards » (Éditions Latès, 2012) à propos de Jean Dominique…

 Nous n’avons QUE la version de cette dame et le citoyen Jean Dominique, qui a mon plus grand respect, n’est plus là pour se défendre… Nous ne pouvons prendre pour argent comptant ce qu’elle affirme sans l’ombre d’une preuve et sa très tardive rage anti-mulâtre (cinquante ans après) me semble aussi suspecte que le délire des noiristes. Ceux qui comme moi sont familiers de la Guadeloupe n’accorderont pas à Maryse Condé, les yeux fermés, un billet pour le paradis…

 Ainsi, Maryse Condé pourrait avec son immense talent et de solides preuves narrer sa réprobation de la pédophilie aux Antilles françaises ainsi que la miraculeuse vie qu’elle a menée en Guadeloupe avant de fuir fuir… fuir son pays natal…

 … La mémoire de Jean Dominique doit être respectée, y compris par Maryse Condé qui, à ma connaissance, n’est guère vêtue d’une bure de sainteté…

 Montréal le 18 septembre 2012

 

 

 

Credit : Robert Berrouët-Oriol

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*