Google

Haïti/R.D./Espagne : Julio Iglesias a chanté pour le président d’Haïti, Michel Martelly.

Written on:décembre 29, 2012
Comments
Add One

Julio Iglesias & Michel Martelly

L’espagnol Julio Iglesias a offert ce vendredi 28 décembre à l’amphithéâtre Altos de Chavon, La Romana (Est de la République Dominicaine), un concert très intime et unique en son genre. Il a partagé la scène avec le président haïtien Michel Martelly.

 Par un temps frais et une nuit humide, Iglesias a commencé sa performance  en rappelant à maintes reprises les étroites relations qui lient  la République Dominicaine et Haïti, deux pays indépendants qui  partagent l’île des Caraïbes d’ « Hispaniola ».

Sophia Saint-Rémy Martelly, Michel Martelly & Laurent Lamothe

Cette soirée était organisée dans le but de récolter des fonds pour une institution, « Fondation Rose et Blanc », dirigée par la Première Dame d’Haïti, Sophia Martelly, qui a accompagné son mari, à ce « great-event ». Le Premier-ministre haïtien, Laurent Lamothe et la ministre du Tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin faisaient partie du nombre des VIP haïtiens de ce spectacle grandiose, riche en couleurs.

«Ma vie est étroitement liée à ce pays , que je souhaiterais voir grandir plus vite », a dit Iglesias en se référant à la République dominicaine, avant de se diriger vers Martelly, qui était assis à la première rangée: « Président, Haïti a besoin de vous pour réussir », déclara le monstre sacré de la chanson espagnol au président haïtien.

Julio Iglesias dans ses oeuvres

L’artiste, récipiendaire de plusieurs Prix prestigieux, a entamé son show avec la chanson « De niña a mujer » (De fille à femme), qu’il a rappelé avoir composé pour sa première fille, Chabeli.

Le chanteur faisait régulièrement appel au public lui demandant sa participation au spectacle et à chaque instant, ce dernier ne se faisait pas prier pour le faire. L’Espagnol avait de l’énergie à revendre pour son âge (69 ans!) et l’a prouvé sur la scène, durant tout le spectacle, ainsi que ses trois magnifiques choristes , qui bougeaient beaucoup sur le « stage » devant un public select.

L’interprète de « Me olvidé de vivir » (J’ai oublié de vivre) a chanté et surtout parlé de ses expériences tout au long de sa vie, pendant toute la soirée. Iglesias , avait l’air satisfait de constater que les spectateurs connaissaient toutes les paroles et l’histoire de ses chansons.

 «J’aimerais voir un monde sans frontières, surtout pour les enfants», a dit Iglesias, avant d’inviter Michel Martelly à monter sur scène, en lui donnant une chaude et belle accolade (abrazo) fraternelle.

Julio Iglesias et ...Michel Martelly: «Julio, permettez-moi de pratiquer mon espagnol »

Iglesias a salué Martelly en français et a exprimé sa gratitude de venir l’accompagner dans le spectacle, le président haïtien, toujours souriant, répondit: «Julio, permettez-moi de pratiquer mon espagnol », ce qui a provoqué l’hilarité des spectateurs estimés à plus de 5000 personnes, remplissant l’amphithéâtre « Altos de Chavon » , comme un œuf.

«Tout d’abord, Je tiens à saluer le Président dominicain  Danilo Médina et son ministre des Affaires étrangères Carlos Morales, qui sont ici présents ce soir et je tiens egalement à presenter un salut du peuple haïtien au peuple dominicain quil aime beaucoup »a ajouté l’ex-chanteur.

Michel Martelly... "ap depoze"

A cette soirée de levée de fonds organisée au profit  des enfants d’Haïti en situation difficile, Michel Martelly toujours souriant, s’exprima impeccablement dans la langue de « Cervantez ». Il a été rapidement mis en parfaite symbiose avec le public, quand il eut à dire qu’il restera chanteur pour la vie. Il a également fait savoir qu’il n’avait jamais imaginé qu’un jour il chanterait à coté du « grand  Julio Iglesias ».

 Ensuite Julio Iglesias invita son illustre accompagnateur de scène à interpréter avec lui la chanson « Corazón, corazón », qu’ils ont chante en espagnol.

Le public en délire

 Avec une voix claire et ferme, Martelly reçut plusieurs fois l’ovation debout d’un public en délires, surtout dans la seconde interprétation qu’il fit brillamment dans un espagnol correct.

 Julio Iglesias et Michel Martelly ont présentés respectivement au public leurs épouses qui étaient présentes à cette mémorable soirée.

 Se référant à son épouse, le président haïtien eut à dire qu’avant de devenir son épouse, cette dernière a été une amie. Continuant sur le même tempo,  le chanteur espagnol, paraphrasant Martelly, affirma que son épouse fut d’abord sa « femme » avant et son « amie » après. Ce qui provoqua une explosion de rires du coté des spectateurs et spectatrices.

L’artiste madrilène donne une dernire accolade à Martelly

 Sans transition, ils ont interprétés en duo le grand tube du chanteur américain Willy Nelson « To all the girls I loved before » (A toutes les filles que j’aimé avant).

 Pour terminer l’artiste madrilène donna une nouvelle accolade à Martelly qui a été ovationné par une foule enthousiaste.

La célèbre journaliste américaine Barbara Walters & le célèbre designer dominicain Oscar de la Renta

Julio Iglesias continua le spectacle avec la chanson « Hey », en soulignant les qualités de ses amis, le célèbre designer dominicain Oscar de la Renta, qui était assis dans le public, ainsi que la célèbre journaliste américaine Barbara Walters.

Dans la Salle on pouvait aussi remarquer la présence de différentes  personnalités du monde  politique dominicain, telles que l’ancien candidat à la présidentielle pour le Parti Révolutionnaire Dominicain « PRD » (opposition) et le président de ce parti politique, Miguel Vargas.

Les charmantes choristes de Julio Iglesias

« S’il n’y a aucun progrès en  Haïti, ce sera idem en République dominicaine, mais cela est une autre affaire», a déclaré Julio Iglesias, qui n’a  cessé tout au long de la soirée d’émettre des commentaires en faveur de l’amélioration des relations bilatérales entre les deux nations sœurs, qui devraient marcher main dans la main.

La boucle de la prestation de Julio Iglesias a été bouclée par le hit « A mi manera » qui a provoqué les dernières ovations debout d’un public survolté et visiblement rassasié  par ce spectacle très spécial et unique.

JULIO IGLESIAS & MICHEL MARTELLY (LIVE !, LA ROMANA R.D 28 Diciembre 2012) CANAL+HAITI

 

 

 

 

 

Crédit texte: Ramón Santos/Andy Limontas/EFE/CANAL+HAÏTI

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*