Google

Haïti/Réflexions: Les Voies de Pascale – 3. Le mot « Si »: Un ennemi de notre santé.

Written on:juillet 26, 2012
Comments
Add One

ERADIQUONS le mot « Si » de notre vocabulaire. Prenons la résolution de lui faire la guerre. Et nous éviterons ainsi bien des dommages ponctuels ou irréversibles à notre organisme. Banissons le mot « Si » de notre vocabulaire. Interdisons-lui l’accès à notre pensée. Et nous nous en porterons tellement mieux.

Que de fois, en effet, notre tension artérielle s’est affolée, ou notre glycémie a déraillé, souvent de manière irréparable, rien que parce que nous nous avons dépensé notre précieux temps à imaginer les injustices qu’on nous FERA et comment nous ALLONS gérer une situation qui ne se présentera peut-être jamais.

« Si par malheur il me dit (telle chose) …. je répondrai (telle chose) », « S’il me répond ceci… je ferai cela »… « S’il fait (telle chose)… je réagirai (de telle façon)… Et voilà notre gorge qui se noue, l’extinction de voix qui s’installe alors que nous n’avons pas dit un mot, la migraine qui se propage et la nuque qui se raidit!

Ma grand-mère avait coutume de dire qu’ « avec des « si » on mettrait Paris en bouteille ». Ce qui est sûr, en tous cas, c’est qu’avec des « si », nous nous rendons malades. Car quoi que nous préméditions, les choses NE SERONT JAMAIS ÉGALES, ni par ailleurs, ni dans le futur. ELLES SONT ce qu’elles sont, ICI ET MAINTENANT, tout simplement.

Notre aujourd’hui est tout ce sur quoi nous pouvons avoir une quelconque influence.

Il est encore temps de fermer la porte à bien des pépins de santé.

Décidons TOUT-DE-SUITE, que nous allons refuser, dorénavant, de nous projeter en avant des événements!

Décidons que nous allons, un jour à la fois, arrêter de « penser que…’ et de préférence que nous allons apprendre à NOUS RENDRE A CE QUI EST.

Exerçons-nous, au souffle le souffle, à rester coller à notre maintenant, à vivre pleinement l’instant présent! Adoptons cette philosophie. Elle ne peut que nous aider à nous épanouir dans toutes les dimensions de notre personne. Elle est inoffensive. Et plus encore: elle est un véritable PANACÉE DE L’AME.

 

mercredi 14 mars 2012

 

Marie Pascale Duplan Montfort

Email: mariepascale3962@yahoo.fr

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*