Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haïti/Réflexions: Les Voies de Pascale – 9, « La Compagnie du Bel-Âge, CBEL ». | CANAL+HAITI
Google

Haïti/Réflexions: Les Voies de Pascale – 9, « La Compagnie du Bel-Âge, CBEL ».

Written on:octobre 1, 2014
Comments
Add One

belageEn hommage à mon père… La Compagnie du Bel-Âge, CBEL 

Le Mercredi 1er Octobre 2014 ramenait la Journée Mondiale de la Personne Agée.  N’est-ce pas ici l’occasion idéale pour annoncer à mon public, à mes fans, à mes amis, à tous ceux que mon projet interpellera et qui se sentiront eux aussi étreints par cette passion/compassion qui me presse du dedans, la création et le lancement de La Compagnie du Bel-Âge (CBEL),  dont la mission principale est d’apporter un accompagnement pratique, psychologique, humain et spirituel à la Personne Agée et à ses aidants familiaux.

Marie-Pascale Duplan-Montfort

Marie-Pascale Duplan-Montfort

Cette révélation sur mon « life purpose » a illuminé mon esprit  l’été dernier, à la mort de mon père à l’orée de ses 77 ans, après de longues années de quasi-réclusion des suites d’une neuropathie diabétique.  Je l’avais vu, petit à petit, perdre le contrôle… J’avais assisté, impuissante, à ses pénibles accès de colère …  J’avais aussi eu l’occasion de suivre son regard anxieux, rivé à notre espace jardin où sans doute, en esprit, il devait voir, comme en filigrane, s’activer des ouvriers sur un chantier prophétique qu’il ne superviserait jamais … Mais, le croirez-vous, le souvenir qui m’a le plus marqué, aura bien été celui de mon père assis sur sa chaise roulante, sous la véranda, attendant… attendant fidèlement que je rentre du bureau pour causer avec moi, une heure, deux heures, trois heures….  Lui qui avait tant de soucis propres, au lieu de gémir, s’était trouvé une occupation, une consolation:  Il m’attendait!

Et aujourd’hui encore, quand j’y pense, je me rends compte que le vide qu’il a laissé est immense.  Et vous voulez savoir pourquoi?  Parce que par-delà la maladie, par delà le déclin progressif des facultés cognitives… quelque chose en l’Homme reste et demeure incorruptible, et c’est sa capacité d’aimer, sa capacité divine de transcender les mots, et repousser les frontières de la finitude humaine, pour te toucher avec l’invisible, pour t’étreindre avec le coeur. Oui c’est surtout cela qui m’a remuée, prise aux tripes, et qui a hurlé silencieusement au-dedans de mes entrailles quand il est parti un matin, brisé, rompu, vaincu par le chagrin et le désarroi de ne plus savoir se dire…, c’est tout cela qui m’a réveillée d’une profonde léthargie et convaincue d’entamer cette démarche de solidarité, de consacrer le reste de ma vie à donner du temps là où d’autres n’ont pas assez de temps pour accorder du temps de qualité à un ainé.  Il y a beaucoup à offrir aux personnes du troisième âge.  Mais davantage que cela, il y a tellement à recevoir! C’est ici l’inspiration fondamentale de « La Compagnie du Bel-Âge (CBEL) ».

Cette initiative dont l’objet se veut être prioritairement la personne âgée elle-même, culminera cependant en un véritable plaidoyer en faveur des aidants familiaux, de ces centaines et centaines d’hommes et de femmes qui, pour des raisons diverses se retrouvent acculés à réagir au quotidien et SANS PRÉPARATION face aux maladies et comportements souvent déconcertants liés à la vieillesse. Je suis fort aise de pouvoir bénir la Vie de m’avoir accordé le privilège de ne pas avoir été seule à certains moments plus difficiles que d’autres, au crépuscule prématuré de la vie de mon père. Mais je sais que cela ne se passe pas toujours ainsi. Et que bon nombre d’aidants, sans choisir, se retrouvent seuls investis, par la force des choses, d’une mission d’accompagnement d’une personne âgée qui, pour être très noble, n’en est pas moins crucifiante.  

Mon oncle René et ma grand-mère maternelle Bernadette Bistouri-Dimanche

Mon oncle René et ma grand-mère maternelle Bernadette Bistouri-Dimanche

Les aidants naturels ou familiaux se retrouvent souvent être des personnes qui souffrent dans leur cœur, dans leur âme et dans leur estime de soi … De bonnes personnes… Ce sont des hommes et des femmes qui, cependant, n’ont pas été préparés pour la chose, et  ne trouveront peut-être jamais personne pour les porter moralement, pour valoriser leur disponibilité silencieuse, pour au moins apprécier leur dévouement et pour mesurer leur sacrifice de leurs propres rêves et de leurs heures sereines.  Pour ces personnes formidables, donc, CBEL a la prétention de tirer la sonnette d’alarme.  Elle se propose d’aménager cet espace de Vie où chacun pourra venir s’oxygéner à travers le partage d’un vécu, et à la faveur surtout d’une capacitation scientifique devant leur permettre d’exercer sans appréhension et avec joie ce service d’accompagnement de la personne âgée, que nous voulons élever au niveau d’une profession lucrative.

« La Compagnie du Bel-Âge » pourrait se définir, dans l’ensemble, comme un Mouvement.  Il regroupera des « Compagnons », des hommes et des femmes qui, comme moi, ayant reçu un cœur hypertrophié par l’amour, l’empathie, la compassion, le sens de la justice, et un élan naturel et désintéressé pour la cause des plus faibles et des plus pauvres que sont, entre autres, nos ainés, auront décidé de transformer cette « faiblesse du cœur » en une force sociale de conscientisation autour de cette réalité du vieillissement de la population mondiale énoncée en ce 1er Octobre 2013 par le Secrétaire Général de l’O.N.U, Monsieur Bann Ki Moon :  « D’ici à 2050, les personnes âgées seront deux fois plus nombreuses que les enfants dans les pays développés, et il est prévu que leur nombre double dans les pays en développement. Cette tendance va retentir en profondeur sur les pays et les individus. » 

Ce qui n’empêche que, pour répondre à ses besoins, et sans pour autant prétendre fermer la porte à l’appui d’autres organisations désireuses de supporter matériellement ou financièrement ses idéaux, « La Compagnie du Bel-Âge » (CBEL) s’est constituée de manière pratique en une entreprise de services, – services à la personne âgée et services à la famille de la personne âgée –  refusant courageusement l’appel alléchant d’un statut d’ONG ou d’association à but non lucratif.  Ces services seront assurés directement pas les Compagnons ou prêtés par nos partenaires, entreprises commerciales et de service de la place, pour qui CBEL deviendra un interface avec la clientèle.  A longueur d’année, nous nous consacrerons, par exemple,  à la formation continue des aidants familiaux et naturels, mais aussi à la formation continue des bénévoles intéressés au Mouvement, cela à travers des séminaires payants – d’un prix abordable mais « payants » -, avec l’objectif de doter ces participants de certificats qui témoigneront de leur compétence à exercer auprès d’une personne âgée le rôle de « Compagnon ».

Ces séminaires seront menés pour des groupes restreints ou plus larges, par d’éminents psychologues, sociologues et autres spécialistes des sciences humaines, des médecins formés pour la prise en charge des maladies de la vieillesse, des infirmières de carrière et des personnes ayant eu le training à l’étranger de l’accompagnement à domicile de la personne âgée.   Juristes, notaires, spécialistes de la fiscalité aussi seront nos intervenants pour partager avec nous des notions de base qui nous habiliteront à devenir une présence non plus passive mais active, une présence qui assurera à nos ainés, mais aussi à nous-mêmes, des derniers jours plus doux, plus heureux, moins stressants.  Les séminaires seront ouverts en priorité à des personnes ayant déjà passé le cap des 40 ans et porteuses d’un témoignage et d’une expérience propres en matière d’aide à un membre âgé (ou incapable) de la famille.

 « La Compagnie du Bel-Âge« , de part son statut d’entreprise de services, a une administration propre, indépendante des Compagnons.  Cependant, parallèlement, en tant que mouvement, elle sera en grande partie ce qu’en feront les Compagnons eux-mêmes.  Car plus que les profits qui seront générés, notre succès se mesurera à la quantité de personnes qui, par notre intermédiaire, auront vu leur vie s’épanouir et leur destin s’adoucir de manière sensible et mesurable, parce que nous aurons appris comment poser les bons gestes…, comment dire la bonne parole…, comment nourrir le silence quand le seul langage qui soit audible est celui de l’amour.

A l’occasion de la journée Mondiale de la Personne Âgée 2014, je veux d’ores et déjà embrasser, dans mon cœur et dans ma pensée, tous mes ainés, ma maman, Gilianne Dimanche Duplan, mes oncles, mes tantes… ainsi que tous les ainés d’ici et d’ailleurs que j’ai accompagnés par mon chant  tout au long de ma carrière d’artiste, pour des événements de toutes sortes, et aussi tous ces ainés-là que j’admire et respecte pour leur apport d’une valeur inestimable à l’éducation profonde dans  notre pays.  Je leur dis : « Bonne Fête ! Vous êtes une inspiration ! ‟La joie fleurit au bout du don…!”  Soyez bénis !»

Mathieu Bakers Duplan, quelques jours avant son décès

l’Ingénieur Architecte Mathieu B. Duplan

En terminant, vous me concéderez une pensée très spéciale pour feu mon père, l’Ingénieur Architecte Mathieu B. Duplan.  Pap’, je veux que tu saches que je te garde précieusement dans mon cœur.  Je t’aime et je compte sur toi. 

CBEL, je l’ai créée en ta mémoire, pour apporter un peu de joie à tous ceux qui, comme toi hier, ont besoin d’une présence qui fasse une différence, et qu’on soit bon envers eux, et qu’on les console même des fruits de leurs propres erreurs,  (qui n’en aura pas commis ?) et qu’on leur pardonne. 

Un jour, nous serons à leur place… Un jour, je serai à ta place…  

Pap, je ne t’oublierai jamais.

 N.B. Bientôt notre website sera accessible et nous accueillerons et posterons volontiers tous les articles qui nous serons envoyés (témoignages de vie, formation, etc.) pour servir la cause de la personne âgée et des aidants familaux, à travers notre adresse e-mail : compagniedubelage@gmail.com ou notre page facebook : La Compagnie du Bel-Âge (CBEL).

Credit: Marie-Pascale Duplan-Montfort

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey