Google

Haïti/Réflexions : Mes vœux et pensées pour mon pays au seuil de la nouvelle année.

Written on:janvier 2, 2019
Comments
Add One
DSC_6694

Eunide Innocent
Ex-Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes
Directrice Exécutive, POFHAD

Tradition oblige, sur toutes les lèvres des vœux de toutes sortes se formulent. Ajoutée  à ceux-là, je crois qu’il nous faut une prise de conscience collective. Il est temps de cesser de se comporter comme dans le texte de Jean de Lafontaine  « Les animaux malades de la peste ».

A ce carrefour lugubre de notre histoire de première nation de peuple libre et indépendant de la planète, nous avons toutes et tous une responsabilité. Nous sommes en train de perdre notre dignité. Aux noms des sacrifices consentis par nos aïeux et aïeules pour nous enlever les chaînes de l’esclavage, laissons tomber notre égo et notre orgueil, pour le bien-être de la collectivité!

La nécessité de nous unir pour reconstruire notre pays s’impose. Nos enfants, les enfants de nos enfants ont besoin de ce coin appelé jadis « Terre de liberté », « Perle des Antilles » et j’en passe.  Agissons de manière à ce que les jeunes ne s’expatrient plus ou ne se sentent plus étrangers/étrangères chez elles et chez eux. Pour la patrie, pour nos filles et nos fils donnons-nous la main.  La mère-patrie soufre de notre hypocrisie, de notre haine réciproque au profit de l’ennemi. Elle souffre de notre déficit d’amour et de solidarité agissante envers l’autre.

Tout royaume divisé sera détruit, disait l’autre. Nous avons donc intérêt à  nous entendre pour ne pas disparaitre. Ce qui est dans l’intérêt de l’un aujourd’hui peut ne pas l’être demain. L’important c’est l’intérêt collectif. C’est l’union, l’unité, pour un avenir assuré. Marchons sur les traces de nos ancêtres !

Haïtiens, haïtiennes nous avons la lourde responsabilité de reconquérir notre fierté, de reconstruire notre pays. Un pays où les droits des hommes et des femmes sont respectés. Un pays où la violence et la discrimination sont anéanties.

Ayiti se paw, Ayiti se pam, Ayiti se pou nou tout se nou pou ki sovel.

Nous sommes au bord du gouffre. Faisons un pas, un autre pas et le pari sera gagné.

 

Bonne meditation !

Heureuse année dans la paix !!!

 

Crédit : Eunide Innocent

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*