Google

Haïti/Rép. Dom. : L’ambassadeur haïtien en République dominicaine a été rappelé…

Written on:juin 15, 2012
Comments
Add One

Ambassadeur Fritz Cinéas

Suite aux dernières mesures prises par les autorités dominicaines concernant les visas de courtoisie et autres, l’ambassadeur d’Haïti en République voisine, Fritz Cinéas  a été rappelé, par ses supérieurs hiérarchiques,  pour consultations a Port-au-Prince.

Les dirigeants des 2 pays doivent se réunir incessamment pour  des séances de travail, en vue de trouver une porte de sortie à cette nouvelle crise qui éclabousse les relations de ces nations partageant l’ile d’Haïti.

Le ministre des Affaires étrangères Dominicain, Carlos Morales Troncoso, a réagît immédiatement après les déclarations de M. Cinéas qui demandait aux autorités de l’ile sœur de respecter les droits fondamentaux des Haïtiens évoluant sur leur territoire.

Les dirigeants dominicains ont pris une batterie de mesures, les unes plus contraignantes que les autres, à l’égard de tout haïtien désireux de se rendre en voyage touristique, de travail ou d’agrément chez eux : Les demandes devraient désormais exiger des infos confidentielles de garantie monétaire (Attestation bancaire), résidence en République Dominicaine, lettre d’invitation d’un tiers vivant  en territoire voisin, etc…(…)… «…la diplomatie des affaires, promue par l’actuel premier ministre Laurent Lamothe pendant le gouvernement Martelly-Conille comme il a occupé le poste des Affaires étrangères est en train d’apporter des résultats… », réagissait le Secrétaire haïtien aux affaires étrangères Pierre-Richard Casimir, voulant éclaircir le rappel de l’ambassadeur Cinéas par les autorités haïtiennes.

Cette nouvelle problématique de la crise haïtiano-dominicaine marque une dégradation de la diplomatie des 2 pays, tandis que se développait récemment une détente certaine des 2 côtés de l’ile, aboutissant aux plus hautes décorations et distinctions  d’état des présidents Michel Martelly (Haïti) et Leonel Fernandez (République Dominicaine), en passant par le don de l’Université de Limonade et les premiers gestes humanitaires suite au séisme du 12 Janvier 2010. Des signes positifs qui commençaient à redorer le blason dominicain, après une série d’anicroches qui ne faisaient que ternir leur image dans le monde, de part leur comportement légendaire xénophobe vis-à-vis de leur voisin immédiat.

 

 

 

 

 

Crédit : CANAL+HAITI

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*