Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haïti/République Dominicaine: Quelle hypocrisie caressante ! | CANAL+HAITI
Google

Haïti/République Dominicaine: Quelle hypocrisie caressante !

Written on:juin 29, 2012
Comments
Add One

Plus d’un siècle après l’occupation de la République Dominicaine (9 février 1822 à 27 février 1844) par la République d’Haïti sous la présidence de Jean-Pierre Boyer, la relation entre ces deux pays frontaliers reste ambivalente et conflictuelle malgré le calme apparent.

Le massacre des Haïtiens de 1937 en République Dominicaine avec l’aval du dictateur dominicain Rafael Leónidas Trujillo Molina dont le racisme fut le principal motif, est un exemple flagrant. « Les Dominicains ont des préjugés très prononcés contre les Haïtiens. Ils considèrent l’identité dominicaine comme européenne, et surtout hispanique, bien que les Dominicains aient aussi des racines africaines. » Pour la presse internationale, ce massacre a été un acte inique à l’encontre des droits de l’homme.

De nos jours, la persistance de discriminations en tous genres des Dominicains vis-à-vis des Haïtiens bat son plein. Le mutisme inexorable des responsables de la République voisine en dit beaucoup. En dépit du taux d’accroissement d’immigrants haïtiens et d’échanges commerciaux entre ces deux pays, leur relation bilatérale ne s’améliore guère, si ce n’est que de l’hypocrisie. Une hypocrisie caressante, dirait-on !

Le racisme et la discrimination sont les sujets les plus en vogue dans la société dominicaine. Ils permettent aux Dominicains de se différencier des « Malditos Haitianos.» Les propos inhumains et anti-haïtiens sont toujours d’actualités à tel point que des lois migratoires viennent entériner ces propos, renforçant la restriction du droit à l’éducation et à la nationalité dominicaine aux enfants d’origine haïtienne, l’interdiction à toute compagnie d’embaucher des haïtiens en situation irrégulière, la fixation d’une taxe de 800 pesos pour tout haïtien qui passe plus de trois mois sur le territoire dominicain…

Soulignons également que les Haïtiens subissent quotidiennement des actes arbitraires par les autorités dominicaines. Parfois, ils se font même arrêter avec leur visa légal. Les étudiants ne sont pas épargnés. Ces derniers sont l’objet de discriminations de la part de leurs professeurs. Incroyable mais vrai !

Avec l’hégémonie dominicaine imposée sur l’île toute entière, la situation s’aggrave davantage. Les droits des Haïtiens continuent à être bafoués de l’autre côté de la frontière à longueur de journée alors que les autorités haïtiennes ne piquent mot. A quand le réveil national pour faire revivre la fierté d’antan?

 

 

Source : Bélizaire Lookens Emmanuel

Etudiant en République Dominicaine

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey