Dallas Cowboys Authentic Jersey  Haïti/Société : Discours du Prof. Amary Joseph NOEL, à l’Occasion de la Validation des 13 Coordinations de la CONAPSCH. | CANAL+HAITI
Google

Haïti/Société : Discours du Prof. Amary Joseph NOEL, à l’Occasion de la Validation des 13 Coordinations de la CONAPSCH.

Written on:décembre 8, 2015
Comments
Add One
Professeur  Amary Joseph NOEL,  Coordonnateur Gèneral de la Coordination Nationale Provisoire de la Societe Civile et de la Confederation des Haitiens pour la Reconciliation(CHAR)  et Directeur d’Ecole

Professeur Amary Joseph NOEL, Coordonnateur Gèneral de la Coordination Nationale Provisoire de la Societe Civile et de la Confederation des Haitiens pour la Reconciliation(CHAR) et Directeur d’Ecole

Discours prononcé par le Professeur Amary Joseph NOEL, Coordonnateur Général de la CONAPSCH,  à  l’Occasion de la Validation des 13 Coordinations  Nationales Provisoire  de la Société Civile Haïtienne

Une Société Civile forte ! Une Haïti forte !

Si b te konn fòs , li pa ta kite ti moun mennen li labatwa.

Bèf la konn fòs li, jwenn fòs li, lap fè Listwa……. !

Il est des moments qui invitent au rêve !  Il est des moments qui prennent allure de « révolution » !

 

            Il est des circonstances  où toutes  les têtes  d’une communauté ou d’un pays  se rapprochent  pour inventer un nouvel avenir !  

 

Il est des événements qui prennent une importance particulière,  exigent l’appui de tous les hommes /femmes de bonne volonté  et font pousser des cris de joie.

 

Représentantes de l’Union Européenne,

Madame le Directeur du JILAP,

Coordonnateurs des 10 départements de la République,

Membres de la Presse parlée et écrite

Chers invités,

Chers amis,

 

Le jour d’aujourd’hui est un jour faste pour la Société Civile. (Le 5è Pouvoir).

            Nous risquons une parole devant vous, aujourd’hui, pour saluer la fin d’une phase importante du processus de renforcement de la Société Civile, du 5ème Pouvoir. La phase provisoire de la Coordination Nationale ponctuée  d’une Campagne de formation et de sensibilisation sur la Société Civile et couronnée par  la mise en œuvre des Coordinations Départementales  Provisoires de la Société Civile CODESPSCH prend fin.  Le chemin a été long ! Une année et demie de travail opiniâtre pour arriver au Precongrès Rassembleur de la Société Civile Haïtienne (PRSCH). A cela, il faut ajouter les deux années de vie provisoire de la Coordination.  La CONAPSCH fêterait ses 2ans  le 15 décembre prochain.

Genèse de la Coordination Nationale

Deux organisations de la Société Civile,  la Cellule de Réflexion et d’Action Nationale (CRAN) et la Confédération des Haïtiens pour la Réconciliation (CHAR) ont pris l’initiative un congrès baptisé PRESCONGRÈS RASSEMBLEUR DE LA SOCIÉTÉ CIVILE (PRSCH)  a été réalise les 13, 14 et 15 décembre 2013 à la Croix des Bouquets.

170 organisations et plateformes d’organisations, représentées par  232 personnalités se sont données rendez vous, dans un climat de félicité et d’entente, pour doter la Société Civile de  d’une Coordination Nationale Provisoire.  Depuis, le signal a été donné.  Ce signal clignote encore aujourd’hui pour que la Société Civile puisse tourner dos aux pratiques de division faites système et au « grennsiwelisme ».  La croisade de renforcement de la Société Civile est   en cours! Elle prend de la vitesse.   Elle  progresse. .!

   La Déclaration de la Croix des Bouquets, datée du 15 décembre 2013, a confié  le mandat suivant à 7 militants de la Société Civile :

 1o) Mettre sur pied les coordinations départementales de la Société Civile;

2o) Contacter et intégrer dans le mouvement toutes les organisations représentatives de la Société Civile des Provinces;

            3o) Identifier et faire des suggestions aux autres pouvoirs en ce qui concerne les problèmes qui tenaillent le pays;

            4o)  Continuer d’œuvrer pour le renforcement de la Société Civile nationale;

            5o) Dialoguer avec les autres pouvoirs pour la réalisation du GRAND CONGRÈS DE L’ENTENTE INTERHAITIENNE;

C’est dans l’étroit respect de cette feuille de route que la CONAPSCH  a contribué à la mise  en place les 13 coordinations qui sont là aujourd’hui.  Elles sont treize, par respect pour les habitudes culturelles et la jurisprudence administrative (Haut Artibonite bas Artibonite, haut plateau –Bas plateau, Ouest I Ouest II)

Pour arriver à l’élection d’une Coordination départementale, les organisations de chaque département ont réalisé 3 rencontres.  La première d’information à  la presse et aux organisations.  La deuxième de  réception de candidatures et de diffusions de ces dernières, – la dernière pour la mise en places de la Coordination.  Les procès verbaux  et autres documents sont, par la suite,  envoyés à Port-au-Prince, au siège de la CONAPSCH pour information, analyse et préparation de la Validation qui devrait antérieurement avoir lieu dans les départements.

 Seul le manque de ressources nous a obligé à nous replier sur Port-au-Prince !

La Validation 

 

La Validation est l’activité qui permet aux membres des coordinations de se connaître, de communiquer face à face et de   tisser des liens d’amitié et de solidarité.  C’est le moment aussi de vulgarisation des  résultats de l’analyse  des rapports d’élections à tous, en présence de tous.  Nous avons profité de la circonstance pour informer et former les coordonnateurs sur la mode de gestion indiqué pour la Société Civile, le souci de standardiser le  fonctionnement de coordinations départementales. Ainsi, que l’on prenne une CODEPSCH du Nord ou du Sud, le mode de procéder doit être le même : même logo, même méthodologie pour les rapports, même format de carte de visite etc. Seuls les contenus seront différents !

C’est le moment aussi  de confier une feuille de route et  un mandat aux Coordinations.  Les Coordinations Départementales de la Society Civile Haïtienne (CODESPCH) sont les bras d’Action de la Coordination Nationale de la Société Civile Haïtienne (CONASCH) dans les départements.

  Dans cette perspective, elles ont reçu  le mandat suivant :

1o) Représenter la CONAPSCH  dans les départements,\

2o) Mettre sous pied les Coordinations communales de la Société Civile

3o) Contacter et intégrer dans le mouvement de renforcement du 5èmr Pouvoir les organisations représentatives de la Société Civile des départements ;

4o) Identifier, faire des suggestions et propositions aux autres pouvoirs quant aux problèmes qui tenaillent le pays

5o)Continuer à renforcer la SC par tous les moyens idoines ;

6o)Dialoguer avec les autres pouvoirs du département en vue d’encourager  l’organisation du Grand Congrès de l’Entente Interhaitienne (que d’autres institutions appellent dialogue national, coumbitisme, Conférence Nationale, états généraux  etc.)

            Coordonnateurs,

 

Notre pays connaît, depuis belle lurette, une crise ininterrompue !  Nous avons mandat de contrer cette crise et d’aider à la vaincre, de lutter pour la paix, la désoccupation et le développement de notre pays.  Notre engagement est celui du citoyen responsable.  Il  nous porte à lutter contre  les  pratiques de déchirements, contre le trafic de  «  chire pit » si omniprésent dans notre coin de terre.  Le 5ème pouvoir doit être un hymne à la paix, à l’entente citoyenne, à la fraternité et une véritable croisade pour le développement national.  Vous avez reçu ce qu’il faut pour dynamiser le tissu sociopolitique des départements.

Notre philosophie se réclame  de la non violence active, de la participation à l’élaboration de solutions aux problèmes, de la coopération équitable et adulte,  de la défense de la Vie( avec grand V),  de la fierté nationale, de la défense  des intérêts  de la  nation haïtienne.

Notre pays traverse une période de turbulence très dangereuse, suite aux élections controverses et contestées !  Rien de surprenant !   Nous avons  plus d’une centaine de partis politiques à participer aux joutes électorales, pléthores de candidats aux mairies,  à la députation, au Sénat.     54 candidats  à la Présidence !.  Rien d’étonnant !

 

Survol de la situation économique

 En l’espace de 30 ans, le produit interne brut (PIB per capita) d’Haïti diminue en moyenne de 0, 7 % par an. Aujourd’hui, plus de moitié de la population vit avec moins de 2 dollars par jour, ¼ de la population vit dans la pauvreté extrême.  Le dollar américain se cotise à des chiffres inquiétants (entre 56 et 58 gourdes pour 1 dollar US). Ce qui augmente considérablement le coût de produits de première nécessité.

A cela s’ajoute l’impact des cyclones et des tremblements de terre. Et, peut-être ces jours ci un « séisme politique » qui risque de damner le pion aux séismes naturels, et nous faire entrer dans un chaos total.

  .  La mendicité faite mode de vie, la prolifération des gang, les trafics de subsistances (les trottoirs  des  villes se remplissent de petits marchands qui jouent journellement la carte de la survie et de la subsistance)., c’est le lot de ‘l’Haiti d’aujourd’hui !

La praxis politique, chez nous, est entrée depuis longtemps dans une dynamique de fermeture des institutions, usines et structures du pays. La liste est longue !

-Établissements Raymond Flambert : fabriquaient des clous pour tout le pays, des structures métalliques, des fenêtres à lames de vitre, des lits pour les hôpitaux, des ponts métalliques; Des machines qui ont coûtée des millions d’euros ont été vendu à GS comme ferraille pour exportations par bateaux.

-Les usines Mews : fournissaient des articles de plomberie en PVC (cuvette, baignoire, ustensiles de cuisines etc.)

-Usine à manchettes de Cité Soleil

-Usine Allumettes des Gonades

O.D.V.A ( Office pour le Développement de la Vallée de l’Artibonite)

–          Usine de Vétiver dans le Nord et dans le Sud (Il en reste une dans le Sud à 4 chemins

–          Usine à Pites (FACOLET)

–          Usine BATA qui confectionnait des chaussures

–          Usine STEPOVER ‘ ‘’       ‘’ ‘  ‘   ‘’

–          La TELECO qui est devenu NATCOM aux mains d’étrangers.  A la faveur de cette situation, la STATION TERRIENNE DE SABOURIN a été « dechouke » par les vietnamiens

–          Les 4 Usines sucrières : HASCO (Port-au-Prince), WELCH (dans le Nord), DARBONNE (plaine de Léogane),  (Usine JEAN-JACQUES DESSALINES (Cayes)

–          INSTITUT PEDAGOGIQUE NATIONAL (IPN)

–          IDAI (Fabriquait du lait dans l’Ouest, du Coton et du lait dans le Nord

–          ACIERIE D’HAITI : ne fabrique plus de fer. Se contente d’importer des fers enroulés

–          Les FORCES ARMEES D’HAITI

–          La grande FONDERIE NATIONALE qui était à la Cité Militaire dans la zone Métropolitaine de Port-au-Prince.

–          Les Mines de Bauxite de Miragoane

–          L’usine qui confectionnait les plaques d’immatriculation de véhicules : SERVICE CIRCULATION ROUTIERE  en face de l’EDH à P- au- P.

–          La Cimenterie Nationale

–          La Minoterie d’Haïti, etc.

Menaces de chaos

 

Personne ne va accepter un chaos en Haïti,  après ce qui vient de passer à Paris et sous d’autres cieux. Encore moins notre Grand Voisin avec qui il faut toujours compter. L’une des priorités de la Société Civile c’est d’aider les belligérants et politiciens à mettre le pays en avant. Haïti d’abord ! Haïti ensuite ! Haïti toujours !  Aider les autres à voir claire dans chaque situation.

Par exemple, Le morcellement du leadership des elections (PNUD, MINIUSTAH, OEA(ONI), UNOPS, CEP) et l’une des principales causes de l’échec des activités électorales.  Une fois encore, la méthodologie est le résultat.  Votre feuille de route comprend inéluctablement des actions de  lutte pour que notre pays ait de meilleures élections, de bonnes élections dans l’avenir.  Haïti a sombré dans une crise électorale sans précèdent.  Pour son émancipation  de cette dernière, nous ne voyons qu’une seule issue suite aux droits acquis par nombre de sénateurs, députés magistrats déjà déclarés victorieux.

 

 Que l’opposition exigent des garanties électorales et que tous les insatisfaits fassent une grande alliance derrière le candidat opposé à l Exécutif et la reproduction du Pouvoir en place depuis 2011 !  Alors, le processus électoral enclenché sera clos.

Nous ne terminerons pas sans remercier chaudement le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique , Jimmy ALBERT.   Il a fait de cet évènement un devoir personnel.  Il nous a offert les facilités du Ranch et 50000 gourdes puisées de ses poches.

 Merci à la « Charitas  Belgique »    qui nous financé à hauteur de  4000 dollars américains.

Merci à l’Institut la Sève (ILS) qui nous a soutenu avec  50.000 gourdes.

Un grand merci aux journalistes des 17 medias qui sont avec nous ce dimanche. C’est à considérer !

Merci à la Police et aux agents de sécurité du Ministère

Au personnel de cuisine et du Ranch ou du Ministère qui ont accueilli les membres de la Confédération des Haïtiens pour la Réconciliation (CHAR) accourus pour donner un coup de main.  Merci aux Secrétaires  Anis Deiby Valencia Quejada Nicolas

Léonide JEAN qui a remplit la fonction de chef traiteur et de secrétaire.

Merci à notre présentateur Francklyn Jean Louis et  aux autres membres de la Confédération des Haïtiens pour la Réconciliation (CHAR

Merci à Phenil Gordon DESIR  qui a assumé avec brio le rôle de chef de protocole.

Merci a tous ! Aux Coordonnateurs, nous souhaitons : « Persévérance et bon Combat !

 

Vive la Société Civile ! Vive la paix et le développement ! Vive  Haïti  !

 

Une société civile forte= Une Haïti forte

 

Yon Sosyete Sivil fò = Yon Ayiti fò !

 

Bèf la konn fòs li ! l’ap fè listwa !

 

.

Professeur  Amary Joseph NOEL,

Coordonnateur Gèneral

de la Coordination Nationale Provisoire de la Societe Civile et de la Confederation des Haitiens pour la Reconciliation(CHAR)  et Directeur d’Ecole

One Comment add one

  1. Brismond VICTOR says:

    M. Amary Joseph NOEL,

    M. le coordonnateur , j’ai suivi votre entrevue avec Marvel de la radio Kiskeya a la date du 4 Janvier 2016 . JE PARTAGE ENTIEREMENT VOTRE point de vue en ce qui concerne l’organisation de la societe civile resumee par l’equation suivate Societe civile forte =Haiti forte . j’aimerais avoir le titre de votre ouvrage ainsi que son cout .je souhaite avoir un entretien avec vous car j’ai appele au telephone mais sans reponse .
    Je vous salue patriotiquement .
    Brismond VICTOR
    203-360-6760

Répondre à Brismond VICTOR Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Kenny Britt Jersey