Google

Haiti/USA & Choléra: L’Administration Trump ne donnera pas un rond pour le choléra en Haïti.

Written on:juin 2, 2017
Comments
Add One

blanc1L’administration Trump affirme sa volonté de ne pas verser un sou dans le fonds des Nations-unies pour venir en aide aux victimes du choléra en Haïti.

Les décisions de l’administration Trump ne cessent de surprendre. Après avoir annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris (COP 21), l’administration Trump vient de réaffirmer sa position de ne donner aucune contribution dans l’appel des Nations-unies pour recueillir 400 millions de dollars pour venir en aide aux victimes du choléra en Haïti.

« L’administration Trump, n’a pas et ne projette non plus à l’avenir de verser un centime dans le fonds des Nations-Unies pour le choléra », selon ce que soutiennent des responsables américains. L’annonce est renversante, mais elle reflète une position que les États-Unis avaient toujours gardé depuis l’éclatement du scandale de choléra en Haïti. Et pour cause, l’administration Trump estime que les Etats-Unis ne sont pas responsables de l’intronisation du choléra dans le pays le plus pauvre de l’hémisphère.

Selon Phillip Alston, professeur de droit International à l’Université de New York et rapporteur spécial des Nations-Unies pour l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, cité par le journal Foreign policy, « Le gouvernement américain n’a pas simplement lavé ses propres mains, mais a aussi été le moteur de l’insistance que l’ONU ne doit pas accepter la responsabilité légale qui est clairement sienne dans l’affaire du choléra. »

Il poursuit, qu’ « En poussant l’ONU dès le début à nier la responsabilité [pour l'épidémie] en dépit de preuves écrasantes, le gouvernement américain a été le principal acteur dans la négation de la justice pour les victimes et pour donner aux Nations Unies l’intégrité et l’impunité pour des actes clairement répréhensibles. »

Après avoir soutenu que l’introduction du choléra est imputable à l’incompétence de l’ONU, l’administration républicaine, rappelle en effet, que depuis le tremblement du 12 janvier 2010, les Etats-Unis ont contribué à une valeur estimée à 4,2 milliards de dollars en aide à Haïti.

Des experts juridiques et des défenseurs des droits de l’homme ne voient pas bon signe dans la position des États-Unis – qui jouaient un rôle de premier plan dans les négociations pour envoyer une mission de l’ONU en Haïti – de détourner leur responsabilité des actes des casques bleus.

Rappelons que le mois dernier, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a demandé aux membres de l’ONU de lui permettre de rediriger vers le fonds fiduciaire pour le choléra environ 40 millions de dollars que la MINUSTAH n’avait pas épuisé de leur budget 2015-2016.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117