Google

Haïti/Violences : Assassinats sauvages de 5 membres d’une même famille à Port-au-prince.

Written on:mars 14, 2012
Comments
Add One

Le coordonnateur adjoint de la Plateforme des employés victimes des entreprises publiques (PEVEP), Réginald Antoine, a relaté dans  les medias  de la capitale haïtienne que  5  membres de sa famille ont été massacrés par balles et brulés vifs,  de très tôt mardi matin 13 mars, chez eux à l’Avenue N prolongée, zone Ti-source N (Baillergeau, Carrefour-feuilles/centre-Ville) à Port-au-Prince.

Les personnes tuées répondent aux noms de  Claudy Antoine, Nancy Antoine, le beau-frère  de Réginald Antoine, Wilson, les nièces du coordonnateur du PEVEP, Insara et Shelda Antoine, âgées respectivement de 3 et 10 ans. Les agresseurs ont lancé, à l’intérieur de la maisonnette construite par l’O.I.M. (Organisation internationale de la migration), un engin qui serait une grenade ou un cocktail Molotov, dont l’explosion et l’incendie qui s’en suivirent ont calcinées  les occupants, ne leur laissant aucune chance de survie.

Il s’agirait d’un crime, collectif odieux, prémédité : «… C’est une grenade qui a été lancée contre la maison, j’ai entendu une explosion et la maison a pris feu… », a déclaré Kerline Antoine à HPN.

Reginald Antoine n’était pas présent au moment du massacre. Sachez qu’une source policière citée par  Radio Télé Métropole affirme qu’il s’agirait d’une vendetta perpétrée par un évadé de prison psychopathe contre Claudy Antoine. A ce sujet, la police se trouverait sur une bonne piste afin d’appréhender le présumé suspect et ses acolytes. Encore d’autres crimes de trop a Port-au-Prince.

Who’s next ?

 

Credit : CANAL+HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*