Google

Les réflexions de Djeanane-7: Le miracle vivant.-3

Written on:juin 17, 2017
Comments
Add One

vouAutrefois, c`était son passe-temps favori mais le désir d`avoir une fille l`ayant reprise tout cela lui était devenu indifférent. Une fille, une petite poupée bien à elle à pouponner était sa préoccupation. Une femme avec un bébé sur les bras passant près d’elle ou l’annonce  d’une   grossesse par une amie, et aussitôt elle était tourmentée par les affres de la jalousie. Le souvenir des deux mois de souffrances à l`hôpital avait été relégué dans une partie obscure de sa mémoire.

Seule la décision d`avoir une fille occupait ses pensées. Elle se mit à adresser sa prière à Notre Dame   d`Altagrâce  qui ne l`avait jamais abandonnée depuis sa plus tendre enfance afin qu`Elle la lui envoie. Les parents de Shelba lui avaient inculqué les principes de la prière et la dévotion à Cette Vierge    vénérée de toute son âme par son père. Shelba savait pourtant que, dorénavant, une grossesse lui serait fatale. Malgré ça elle maintint ferme; elle aurait sa fille. Elle décida coûte que coûte de trouver le moyen d`en avoir une sans mettre sa vie en danger. Elle réfléchit à plusieurs solutions parmi lesquelles une mère porteuse mais elle les trouva toutes risquées et onéreuses.

Un jour, Kémir revint chez lui avec un dossier sur lequel il travaillait. En tant que juriste et travailleur social professionnel il était responsable des adoptions à l`étranger et ce dossier concernait justement une adoption par une famille canadienne. La voilà la solution à son problème! Elle n’y avait pas pensé et sans plus hésiter elle décida d’adopter une fille. Son époux accepterait-il de l`accompagner à un orphelinat? Bien que travaillant dans ce secteur, il se pourrait bien qu`il refuse d`élever un enfant étranger dont il ignore les tares et les atavismes. Ils n`avaient jamais abordé le sujet de son travail car Shelba tenait à ce que Rachid se détende quand il était chez lui.  Il ne refusait jamais rien à son épouse certes mais Shelba savait attendre le moment propice pour lui adresser ses demandes.  Intuitivement, elle ne le sentait pas prêt actuellement pour une telle requête.

Shelba décida d`attendre pour lui en parler.  Elle savait que Dieu était la seule force capable de l`aider, elle continua alors à prier avec une ferveur inqualifiable.  Cette pauvre femme alla jusqu`à demander à La Vierge de diriger les pas d`une mère démunie devant la barrière de sa maison privée afin qu`elle y abandonne sa petite fille. Cette petite que Dieu lui enverrait, comblerait son cœur de mère assoiffé désirant un deuxième enfant; la fille toujours rêvée. Shelba s`imaginait déjà langeant la petite, la caressant à un point tel qu`elle avait parfois la sensation de la tenir réellement dans ses bras. Elle se décida à lui choisir un prénom. Elle eut la lumineuse idée de le former en prenant une syllabe de leurs trois prénoms à eux: Rachid, Kémir et Shelba. Elle en noircissait plusieurs pages chaque jour; Altagrâce, selon sa promesse à La Vierge, serait le nom de baptême de sa fille.

A suivre….

 

 

Crédit: Djeanane Arty avec CANAL+HAITI ONLINE NEWS & DIASPORAMA-HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*


Warning: fopen(call.txt): failed to open stream: No such file or directory in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 115

Warning: fgets() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/content/77/7635177/html/canalplushaiti/wp-content/plugins/g-translate/g-translate.php on line 117