Google

Nécrologie/Culture: Éloge funèbre du mapou Ernst Ménélas… Adieu Maestro!

Written on:juillet 6, 2018
Comments
Add One
Ernst Ménélas

Ernst Ménélas

Adieu Maestro!

Éloge funèbre du mapou Ernst Ménélas

Par Marc-Yves Volcy

Ex-chanteur du groupe Les Ambassadeurs

Auteur-compositeur-interprète vivant au Canada

Le mois de juin ramène, au déclin de l’équinoxe du printemps, un parfum de fin de cycle. Celui-ci évoque même un parfum de fin d’un monde. Il vient, en effet, d’enlever à notre affection notre cher maestro et ami Ernst Ménélas, lui qui, par son saxophone béni, a, fin des années soixante, distillé l’euphorie de sa méringue Sizo dans le CœUr du public. Lui qui a conduit cette bande de jeunes musiciens sur des chemins de gloire. C’est par Ernst principalement qu’est venu le large rayonnement qui a mis sous les projecteurs le groupe Les Ambassadeurs, le hissant au rang de coqueluche de la jeunesse haïtienne d’alors. Les moins jeunes se souviendront que le groupe, comme l’invoquait la chanson, était qualifié de religion, souvan yo di si yo pa t genyen I yo pa ta ka viv, oui de religion indispensable à leur vie, à leur plaisir. C’était la passion à l’état pur.

Cher Ernst,

Il y a fort à parier que, par ton œuvre variée et magistrale, ton nom figurera dans toute anthologie de la musique populaire urbaine haïtienne, digne de ce nom. Créateur remarquable, tu nous auras laissé un répertoire abondant et raffiné qui fera danser et rêver longtemps encore. Courrier diplomatique (ï Flotte), N’oublie jamais, Toi sont parmi les chansons qui s’offrent et continueront de s’offrir à notre mémoire pour nous rappeler des airs divins, mélodieux et des paroles bien tournées. Merci beaucoup, Maestro, pour tant de joyaux.

Merci aussi pour ta manière habile de nous garder unis, fraternels. Tu cultivais avec chacun des liens propres au point que nous sentions, chacun, que nous avions avec toi un rapport privilégié et que nous étions, chacun, considérés dans nos choix, nos préférences.

Merci également pour l’éthique de travail que tu nous as transmise en tant qu’artistes. Ces compositions nouvelles qui se succédaient au Rex Théâtre, de samedi en samedi, c’était le fruit d’un travail assidu auquel tu nous conviais. Nous nous étions fait un point d’honneur d’amener du nouveau au public chaque samedi, création originale, interprétation ou adaptation. Tu es parti, mais tes fécondes habitudes de travail demeurent.

Si les murs pouvaient parler, ceux du Rex comme ceux de Cabane créole et du club Camaraderie entre autres, rediraient sans doute les trésors de joie que tes solos ont versés sur les pistes, l’abondance des amours que Les Ambassadeurs ont fait éclore en ces lieux de partage.

Mayestwo, ou pa prale konsa. Twa jou twa nuit, nou pral pale de ou. E lè nou fini, n ap pale de ou ankò, nan tout lari, nan tou katye, nan tout woumble, nou pral pale de ou, de kontribisyon w nan mizik lakay, kalite mizisyen maton ou te ye : saksofòn sete pa w, òg sete pa w, akòdeyon sete pa w tou, gita menm se pa pale. Menm jan gen moun ki fèt ak kwaf, ou te gen don pou devlope konpetans sou enstriman, estenval yon bat je. Don pou fè I kriye, fè I pale ak tout moun k ap tande. Gen defwa, nou menm nan gwoup la, pou jan tout bagay te parèt fasil pou ou, nou te konn mande si w sen-e-sòf.

Un ultime merci pour la chanson C’est fini, que tu m’as offerte comme une sorte de cadeau de bienvenue en ce printemps 70. J’en prends bien soin. Sais-tu, elle me suit sur toutes les scènes encore, comme une ombre bienveillante. Y aura-t-il un jour une nouvelle mouture des Ambassadeurs? Ton son et ton génie, Ernst, étaient uniques, et ils sont partis avec toi.

Marc-Yves Volcy

Marc-Yves Volcy

Adieu Ernst! Nous ne t’oublierons jamais Maestro. Nous avons fait tant de belles choses ensemble.- Nous avons fait danser toute une génération, nous avons fait rêver toute une génération, nous avions la fierté des marchands d’émotions.

Nous aimerions présenter nos sincères condoléances aux enfants et petits enfants d’Ernst, à son frère chéri Claude, à sa conjointe des derniers jours Danny, aux autres parents et amis affligés par ce départ ainsi qu’à la famille des musiciens et à la tribu des anciens fanatiques.

Repose en paix Maestro.

Merci.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*