Google

Usa/Massacre: Profil du tueur et réactions planétaires au carnage de Newtown.

Written on:décembre 17, 2012
Comments
Add One

Adam Lanza, le boucher de Newtown

La police du Connecticut a formellement confirmé l’identité de l’auteur de la fusillade de l’école Sandy Hook de Newtown, comme étant Adam Lanza, 20 ans. Il ‘est suicidé après avoir tué 20 enfants et six adultes, vendredi. Il était considéré par ses proches comme étant psychologiquement dérangé.

« C’est un garçon qui portait toujours une chemise boutonnée jusqu’en haut. Il avait toujours un petit sac et il cherchait à éviter tout contact physique ou verbal avec qui que ce soit. Il avait des troubles mentaux. C’était déjà le cas au lycée. On savait qu’il souffrait du syndrome d’Asperger« , a indiqué Richard Novia, ex-chef de la sécurité du district scolaire.

« Sa mère était une personne merveilleuse, une excellente mère« , a ajouté Richard Novia. La maman d’Adam Lanza lui donnait des cours à domicile. Elle n’envoyait donc plus son fils à l’école et ne travaillait pas. Elle éduquait son fils grâce à une importante pension alimentaire versée par la père, ingénieur.

La police confirme son identité

« L’homme suspecté d’être le tireur de l’école élémentaire Sandy Hook a été identifié comme étant Adam Lanza. Il est mort de blessure par balle, sa mort a été classée comme un suicide« , a déclaré Paul Vance, le porte-parole de la police. Il a réaffirmé qu’Adam Lanza avait utilisé principalement un fusil d’assaut Bushmaster.223 pour commettre ces crimes. Il avait également deux armes de poing, dont il s’est servi pour se suicider, et plusieurs chargeurs pleins à disposition pour chacune des armes. Une quatrième arme, un fusil, a été retrouvée dans le coffre de sa voiture garée à l’extérieur de l’école.

Des centaines de coups de feu

Paul Vance a souligné qu’Adam Lanza avait tiré dans l’école « beaucoup, beaucoup de coups de feu, des centaines« . Il a aussi précisé que les autorités locales avaient rassemblé « beaucoup d’éléments«  sans toutefois vouloir évoquer les motivations possibles du tueur.

La fusillade s’est produite vendredi matin vers 09H30 quand Adam Lanza a pénétré dans l’école et a tué froidement 20 enfants âgés de 6 et 7 ans, ainsi que six femmes de l’encadrement de l’établissement. Le tueur avait auparavant abattu sa mère à son domicile de Newton. Comme les autres victimes, celle-ci est décédée après avoir été criblée de plusieurs balles.

La fusillade de l’école de Sandy Hook du vendredi 14 décembre a provoquée une vague de réactions, sans précédent, dans le monde entier, dont voici quelques unes:

 

RÉACTIONS A TRAVERS LA PLANÈTE

Ban Ki-Moon

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a écrit au gouverneur du Connecticut, Dan Malloy, «pour lui faire part de ses plus profondes condoléances devant ces meurtres scandaleux», a indiqué l’ONU. «Prendre des enfants pour cible est un acte haineux et inconcevable», estime M. Ban, dont «les pensées et les prières vont aux familles des victimes et à tous ceux qui ont été traumatisés par ce crime horrible».

La Reine Elizabeth II

La reine d’Angleterre – qui traditionnellement limite ses commentaires sur l’actualité aux évènements se passant dans des pays membres du Commonwealth – a adressé dès vendredi soir un message au président américain Barack Obama pour lui faire part de son émotion. «J’ai été profondément bouleversée et attristée d’apprendre la perte horrible de vies aujourd’hui à Newtown, Connecticut, en particulier le fait qu’il y a tant d’enfants parmi les morts», a écrit la reine qui a adressé, avec son époux le Prince Philip, toute sa sympathie au président et au peuple américain «en ces temps difficiles».

David Cameron

Toujours à Londres, le Premier ministre David Cameron s’est, lui aussi, dit «choqué et profondément attristé par cette horrible fusillade qui a tué et blessé tant d’innocents». «Cela brise le cœur de penser à ces personnes auxquelles les enfants ont été volés à un âge si jeune, alors qu’ils avaient encore toute la vie devant eux», a-t-il indiqué.

Eveline Widmer-Schlumpf

La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf a présenté ses condoléances aux familles des victimes, au peuple américain et au président américain Barack Obama. Elle a fait part de sa «consternation» et de sa «tristesse». «Au nom du peuple suisse et du Conseil fédéral, elle tient à se joindre en pensées à l’affliction éprouvée par toutes les personnes touchées par ce terrible drame et à leur exprimer sa plus profonde sympathie», a précisé samedi le Département fédéral des finances (DFF) dans un communiqué. Un télégramme de condoléances devait être envoyé dans l’après-midi à M. Obama.

François Hollande

Le président français François Hollande s’est dit lui «horrifié» par le massacre. «La nouvelle (…) m’a horrifié (et) je souhaite vous dire toute mon émotion et ma consternation», a-t-il écrit dans un message à M. Obama transmis à l’AFP. «En ce moment si douloureux pour les Etats-Unis, je vous adresse mes condoléances attristées, en mon nom personnel et au nom du peuple français. Je vous saurais gré de bien vouloir faire part aux familles des victimes de ma solidarité dans cette cruelle épreuve», conclut le message.

Le pape Benoît XVI

Le pape Benoît XVI a fait part de « son chagrin sincère » samedi après à la tuerie de Newton dans le Connecticut (nord-est des Etats-Unis) qu’il a qualifiée de « tragédie insensée », dans un message envoyé à l’administrateur du diocèse de Bridgeport aux Etats-Unis. « Le Saint Père a été rapidement informé de la tuerie dans l’école élémentaire Sandy Hook à Newtown et m’a demandé de vous faire part de son chagrin sincère et de l’assurance de sa proximité en prière avec les victimes et leurs familles et toutes les personnes affectées par cet évènement choquant », a indiqué dans un communiqué le numéro deux du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone. Après « cette tragédie insensée, le pape demande à Dieu de consoler tous ceux qui ont perdu un être cher et de soutenir l’ensemble de cette communauté », a indiqué le pape dans le message envoyé par le cardinal Bertone à Mgr Jerald A. Doyle qui administre le diocèse concerné par la tuerie.

Angela Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi exprimé sa profonde tristesse aux familles des victimes. « Les nouvelles en provenance de Newtown m’attristent profondément », a-t-elle déclaré dans un communiqué publié samedi. Cette fusillade « a apporté juste avant Noël un chagrin indescriptible à de nombreuses familles. J’ai le coeur lourd en pensant aux élèves et aux instituteurs assassinés Toutes mes pensées accompagnent les proches, à qui je souhaite d’être forts et de trouver du réconfort », a-t-elle poursuivi.

Vladimir Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a adressé un télégramme au président américain lui demandant « de transmettre ses mots de soutien et de sympathie aux êtres chers et aux proches de ceux qui ont été tués et a exprimé sa compassion pour tout le peuple américain ». « Le fait que la plupart des victimes soient des enfants cause un chagrin tout particulier », souligne le Kremlin.

Ramin Mehmanparast

L’Iran a lui aussi réagi, via le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast. Celui-ci a « condamné le massacre des enfants américains (…) et a présenté ses condoléances aux familles des victimes, regrettant un tel incident », tout en appelant « la société américaine à participer au mouvement de lutte contre la guerre et le massacre d’innocents à travers le monde ».

Stephen Harper

Sur le continent américain, au Canada, le premier ministre, Stephen Harper, a qualifié de « terrible nouvelle » la fusillade en précisant sur son compte Twitter que « les Canadiens prient pour les élèves et les familles au Connecticut qui sont touchés par cette violence insensée ». a présenté, « au nom de tous les Canadiens », ses « plus sincères condoléances ».

José Manuel Barroso

 

Pour le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ce sont « de jeunes vies porteuses d’espérance [qui] ont été détruites ». « C’est avec un choc profond et horreur que j’ai appris la fusillade tragique dans le Connecticut », a-t-il indiqué en exprimant ses « sincères condoléances »au nom de la Commission européenne et en son nom personnel.

Michel J. Martelly

Dans un message paru sur sa page Facebook, ce dimanche 16 décembre, le président Michel J. Martelly écrit ce qui suit: « Je lie ma voix à celle du peuple haïtien, pour exprimer mes plus profondes et sincères condoléances aux parents et familles des victimes de la tuerie de l’ École Sandy Hook de Newtown. En tant que père de famille, je sens la douleur et le chagrin qui vous traversent en ce moment tragique ». Fin de citation.

 

 

Crédit: Rtl/LeMonde/Iranhumanrights/Europeorient/Afp/CANAL+HAÏTI

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*